Poésie

L’Homo-Dieu

En toi l’absence devient présence

Le rien devient quelque chose
Le non être s’habille d’être
Tu es l’Homo-Dieu
En toi, l’infini est en face du fini

Le vide est comblé
Le temps naît et ne s’arrête jamais
Tu es l’Homo-Dieu
En toi, on ne vit plus qu’une fois

Le monde est une parenthèse dans l’Éternité
L’âme trouve sa demeure
Tu es l’Homo-Dieu

Pour toi, je chanterai par la foi
De tout mon cœur, l’hymne de la joie
Ta présence en moi est la mise à mort de mon moi
Désormais dans  mon cœur , je veux crier toutes les fois:
« Je ne fais qu’un choix, celui de vivre pour toi. »
Tu es l’Homo-Dieu

Là-bas au ciel, tu portes sur ton corps le souvenir
Tes cicatrices me rappellent pour toujours
L’amour que tu m’as exprimé un jour
Ô combien je soupire après le jour de ton retour.
Tu es l’Homo-Dieu

1 réflexion au sujet de “L’Homo-Dieu”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s