Recensions, Romans

Éburia (de Astrid H. Belval)

Dans notre Top 10 de romans chrétiens contemporains, il y en est un que j’ai particulièrement apprécié : le roman Éburia d’Astrid H. Belval.

La couverture, particulièrement moderne et réussie, donnait déjà très envie de se plonger dedans sans tarder :

Je ne vous cache pas, cependant, une petite déception à l’ouverture du livre. La mise en page n’est pas vraiment à la hauteur de la couverture. L’interligne est surdimensionné, la taille de police trop petite et la marge à droite insuffisante… Les éditions Exit ne nous avaient pourtant pas habitués à ça (je n’ai pas retrouvé ce choix dans leurs autres livres).

Photo de l’intérieur du livre

Cela ne m’a pas empêché de m’immerger tout de même très facilement dans l’histoire, grâce au talent de l’auteure qui nous fait entrer directement dans le feu de l’action.

Ce roman d’anticipation nous entraîne dans la cité bien organisée d’Ébur, où les bébés sont fécondés par l’état et où le sens même du mot « père » semble oublié. On suit les aventures de Lucie et Matthias, deux amis qui découvrent très vite que le quotidien de la vie n’a pas toujours été ainsi, grâce aux indices laissés par Richard (le grand-père de Lucie dont on apprend la mort dès les premières pages).

L’univers du livre n’est pas sans nous faire penser à 1984, le très célèbre livre de George Orwell, où la liberté d’expression n’existe plus et où chaque initiative individuelle est découragée, au service d’un collectif qui ressemble de plus en plus, au fil des pages, à un régime totalitaire.

On fait également la connaissance d’un libraire attachant, le bien nommé Lewis, un homme à la sagesse bienfaisante qui travaille dans une petite librairie dissidente à l’allure de caverne d’Ali Baba. Ce personnage clé va tempérer la fougue des jeunes gens et les guider patiemment vers la vérité, qui dépassera bien largement les frontières du visible.  On pleure, on rit et on espère avec les personnages qui ne manquent pas de relief et avec lesquels on pourra facilement s’identifier. Très vite, on comprend qu’Eburia fait partie de la catégorie de ces livres qu’on ne peut plus lâcher une fois ouverts.

Seul regret, l’assaut final contre la cité perdue est un peu précipité et on ne peut s’empêcher de se demander si le roman n’aurait pas mérité un deuxième tome ! En même temps, cela attire notre attention sur la victoire toute-puissante et unique de Cobàn, qui semble ne pas nécessiter beaucoup d’explications, comme il le dit lui-même quand on lui pose la question :

– Comment avez-vous fait ?
– Samuel, dois-je te rappeler qu’il y a des mystères qui ne méritent pas d’être élucidés ?
Après tout, ils n’avaient pas besoin de détails. L’essentiel était là, devant leurs yeux….

Un peu frustrant, même si j’aime les histoires qui ont une fin et que je ne suis pas friand des trilogies qui traînent en longueur. Les allégories sont faciles à percevoir tout au long du roman (les personnages de Cobàn et Aman sont sans ambiguïtés), sans que cela n’alourdisse l’intrique. En tant que chrétien, c’est un véritable plaisir de saisir au vol les nombreuses références bibliques.

A noter que ce livre pourra aussi convenir parfaitement pour des non-chrétiens. Tout d’abord, parce qu’il est de qualité et ensuite parce que les références chrétiennes s’intègrent avec suffisamment de naturel et de subtilité. Je le recommande chaudement, alors pensez-y si vous avez un cadeau à faire (et pour vous-même bien entendu !).

Enfin, une petite remarque pour l’éditeur, j’aurais aimé avoir accès à une version eBook, qui serait probablement moins onéreuse que la version papier, vendue 20,90€ sur la Maison de la Bible.

Je crois savoir qu’Astrid H. Belval prépare un nouveau projet et j’ai hâte de le découvrir et de pouvoir en parler ici !

Bonne lecture et à bientôt !

Astrid H. Belval en dédicace
(photo Facebook, suivez la)

1 réflexion au sujet de “Éburia (de Astrid H. Belval)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s