Jeux, défis, concours, Prose

Une promenade mémorable (réponse au défi #Ecris une image)

Ce petite texte est une réponse au défi d’écriture #2 « Ecris une image ».  Le principe est simple, il faut choisir parmi une série d’images celle que vous préférez (ou plusieurs pour les plus challengés) et en incorporer des mots ou une description dans un texte de son choix.

Nous nous enfonçons dans la forêt, nous ignorons les sentiers et traversons les fourrés parfois enchevêtrés de ronces. Nous découvrons ces vieux vestiges de guerre, enfouis sous les feuilles mortes, de ce champ de bataille. Par ici, des éclats d’obus, des shrapnel que je montre fièrement à mon père, par là un vieux casque rouillé certes, mais aussi troué, un jeune homme a trouvé la mort. Je pense à ce gars tombé là sous nos pieds soupirant un ultime « maman » ou tenant contre lui une photo de sa femme et ses enfants. Mon père m’a filé le virus de l’absurdité de cette guerre et de ses pourquoi…

Nous oublions l’heure, les yeux rivés sur le sol, en quête d’autres découvertes, une fourchette, un ouvre-boite, peut-être oubliés par un campeur et même un sou percé. Mais le soir tombe, il faut s’en retourner. Nous avons beau chercher le layon, après une heure d’errance mon père doit reconnaître que nous nous sommes perdus. Il ne me laisse pas paraître son inquiétude et je fais confiance à son sens de l’orientation. Une rivière nous barre le passage, les sapins austères ne nous invitent guère à la franchir. Pas de doute nous nous sommes éloignés et rebroussons chemin. Enfin voici l’orée du bois, une lueur réconfortante attire notre regard. Mon père tout ému me dit :

— Regarde ! C’est elle je la reconnais ! 

Enfin il l’a trouvée, elle se dresse là devant nous majestueuse et fière malgré ses blessures, semblant nous dire « halte là » ! Nous hâtons le pas et nous nous approchons :

— Oui c’est bien elle ! Il doit être là ! 

En effet nous ne sommes pas seuls. A l’intérieur quelqu’un a fait un feu. On nous appelle :

—  Venez, entrez vous réchauffer !

C’est le vétéran ! Mon père est ravi et nous écoutons encore de longues heures ses histoires à la fois tristes et passionnantes, autour de ces braises, dégustant un bon chocolat chaud qui nous ravigote. Les murs de pierre ornés de torches éclairent les reliques, photos ou autres souvenirs, que le vieillard aura cueillis auprès des promeneurs. L’un d’entre eux attire particulièrement notre regard, une bible traversée d’une balle avec ce verset encadré :

« L’Eternel est ma force et mon bouclier ; en lui mon cœur se confie, et je suis secouru ; j’ai de l’allégresse dans le cœur, et je le loue par mes chants ».

Un véritable petit musée se dévoile là sous nos yeux, nous y rajoutons nos trouvailles.

Nous passerons la nuit ici, sur des lits de camp peu confortables, mais loin des réalités de l’époque, dans cet autre monde que ce vieil homme n’a jamais pu quitter, reconnaissant d’avoir échappé à la mort et partageant sa vie aux gens de passage.

Debora

Alors, avez-vous deviné de quelle image s’agit-il ?

5 réflexions au sujet de “Une promenade mémorable (réponse au défi #Ecris une image)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s