Jeux, défis, concours

Défi d’écriture #8 – Ecris un petit bonheur

Ce paysage est beaucoup plus qu’un paysage ; il est un monde où nous trouvons autant à lire dans ce qui est invisible que dans ce qui est écrit clairement.
Bernard Clavel, Les petits bonheurs

Après le grand succès du défi d’écriture précédent (15 participations), il est temps de vous présenter le nouveau défi d’écriture du mois de mai. A l’heure des restrictions et de gestes barrières, ils ont pris encore plus d’importance. Je veux parler bien sûr des petits bonheurs : sentir les fleurs, boire un café ou un thé, croquer un bout de chocolat, marcher une heure, regarder un papillon voler, lire un roman, rire en famille, chanter à tue-tête…

Ces petits bonheurs nous disent tous quelque chose de notre Créateur. Arriverons-nous à déceler quoi exactement ? C’est tout le défi : écrire un texte en prose haut en couleurs sur un petit bonheur qui parle du Créateur.

Défi : écris un petit bonheur qui parle du Créateur

Forme : prose uniquement. Attention, les poèmes en vers ne seront pas acceptés, car le but est de travailler le texte en prose, qui a ses propres exigences.
Taille : une page A4 maximum.
Publication (plusieurs possibilités) :
– sur vos blogs en mettant un lien vers cet article,
– en envoyant vos textes à plumeschretiennes@gmail.com (publication en tant qu’auteur invité),
– directement ici pour les auteurs du site,
– dans notre groupe Facebook « Ecrire en tant que chrétien »

Ce thème fait suite à la recension de ce livre que nous avons publiée il y a peu :

Dans ce livre, Considération des choses et autres contemplations merveilleuses, l’auteur nous offre soixante-dix petits textes comme des étincelles poétiques de la bonté divine dans les choses les plus quotidiennes : de la chicorée sauvage à la paire de tongs, en passant par l’ondulation des blés. Le style est vif, incisif, bien dosé. On se laisse emporter par les odeurs, les sensations et les brises lumineuses qui éclairent soudain nos souvenirs. Lire la recension

Vous trouverez d’ailleurs un extrait du livre qui peut servir d’inspiration (sur la Chicorée sauvage) :

De par son existence abreuvée d’échappements, de sécheresses, de vents, de conditions excessives, elle affirme que, malgré les difficultés, tout reste possible. Sa tige ramifiée qui la distingue des fines herbes considérées, ramène espoir en ce que l’extrême simplicité de toute forme peut engendrer le merveilleux. Si la Chicorée existe, quelle que soit l’humeur matinale, la journée va offrir des possibilités insoupçonnées.
L’Albré, Considérations des choses et autres contemplations merveilleuses

L’idée est de diriger de façon plus ou moins explicite nos regard vers une réalité invisible, qui nous dépasse. Le petit bonheur se transforme ainsi en reconnaissance, en confiance, en émerveillement…. Comme d’habitude, il n’y a pas qu’une seule façon de faire, alors soyez créatifs !

Bonne écriture !

Intermède

C’était un petit bonheur
Que j’avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d’un fossé
Quand il m’a vu passer
Il s’est mis à crier :
« Monsieur, ramassez-moi
Chez vous amenez-moi ».

20 réflexions au sujet de “Défi d’écriture #8 – Ecris un petit bonheur”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s