Jeux, défis, concours, Participation

Le Canal à bicyclette

Réponse au défi d’écriture n°8

Le poète affectionne particulièrement les promenades à bicyclette le long du canal du Centre. Abandonnant à l’écluse de Thieu sa luxueuse Peugeot 106 turquoise cabossée à grêle, il enfourche sa monture jusqu’au pied d’un gigantesque parallélépipède de béton et de vitre opaque, soutenu par une colossale structure. Le canal s’élève au-dessus de l’abîme, soutenu par de puissantes colonnes. De part et d’autre de cette imposante construction, équilibrées par d’énormes contrepoids, glissent de longues piscines contenant chacune d’interminables péniches chargées de sable ou de ciment. C’est l’ascenseur funiculaire de Strepy.

Après la pénible ascension qui mène au sommet de cet édifice, il s’octroie quelques minutes de repos, face au canal dont le vent frisotte les flots, puis il reprend son chemin, le nez dans la brise, le long du RAVeL[1], et pour courir sur le RAVeL, il faut avoir un beau vélo. Ce temps passé sur la selle lui est précieux, car c’est dans ces moments privilégiés qu’il trouve la solution quand il a terminé le premier chapitre et qu’il n’a aucune idée de ce qui doit arriver après.

Il franchit le pont-canal. Les mouettes perchées sur la rambarde s’enfuient à son approche. Un bassin triangulaire oblige le promeneur à changer de cap. Il se met à réfléchir : sur la rive adverse s’accumulent des grues et des conteneurs, tout cela nous rappelle l’activité humaine dans toute sa vanité, dans toute sa laideur ; sur sa propre rive bordée de prairies s’alignent des cerisiers en fleurs. Quel contraste étonnant ! Le Créateur semble vouloir opposer à toute cette industrie les merveilles de son ouvrage. En fixant son itinéraire, le poète a fait le bon choix.

Il parvient enfin au sommet du premier ascenseur hydraulique. Une construction de la fin du XIXe siècle, tout en poutrelles d’acier, gros rivets peints en gris et vérins de l’épaisseur d’un vieux chêne. Une imposante mécanique soulève les bateaux d’un niveau à l’autre. Descendons la rampe. Nous sommes parvenus au canal historique, délicieuse voie d’eau ombragée de marronniers, et voici la Cantine des Italiens, presque au pied de l’ascenseur no 1. Mais je vous invite à poursuivre notre excursion. À Houdeng, le marché bigarré s’étale de part et d’autre du pont mobile, presque sur l’eau ; tout le monde y parle italien. Prenez la peine de vous reposer plus loin, sur un banc, face au pont à bascule. Vous aurez certainement la chance de voir l’homme tourner la roue qui dresse le tablier. Le bateau chargé de touristes franchit l’obstacle, les enfants applaudissent l’éclusier qui, après son passage, abaisse le pont, tout aussi manuellement, saute dans sa voiture et recommence l’opération au prochain pont. Quant au poète, il a presque fini son périple. Une descente à 19 % le conduit au pied du quatrième ascenseur. Il retrouve son véhicule, se réjouit et avale une bonne gorgée d’eau fraîche. Quel bonheur après tant d’efforts !


[1] RAVeL : Réseau Autonome de Voies Lentes, l’équivalent, en Belgique, de nos voies vertes.

Illustration: le canal historique – La Louvière – Belgique

2 réflexions au sujet de “Le Canal à bicyclette”

  1. Wahou ! Quelle belle ouverture pour ce défi des « petits bonheurs » ! Merci de nous faire profiter de cette agréable promenade à bicyclette, j’ai été littéralement embarqué avec toi au bord de ce canal. J’ai particulièrement apprécié le contraste entre les cerisiers et les grues, qui nous parle directement du Créateur, et de Sa création. Les détails apportent du réalisme à l’ensemble. Finir cette escapade sur un pont à bascule nous ramène à l’enfance, quand on applaudissait l’exploit de l’éclusier… Aujourd’hui encore, les poètes que nous sommes continuent d’applaudir, un peu plus loin et plus discrètement, sur le banc.

    Aimé par 1 personne

Répondre à christ'in Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s