Défis d'écriture, concours, jeux, Enoncés

Défi d’écriture #10 – Fais parler un objet

Ne m’appelez plus jamais France, la France elle m’a laissé tomber.
Michel Sardou Le France

Saviez-vous que Michel Sardou faisait parler ici… un bateau ? Il s’agit en fait du paquebot France, qui s’insurge lui-même de son désarmement. Cette figure de style au doux nom de prosopopée se retrouve parfois, comme ici avec Yves Duteil dans « Je suis une larme » :

Au bord de ta paupière, j’erre, ne ferme pas les yeux
Tu sais que si je viens mouiller ton chagrin, j’en emporte un peu
Au fil de la rivière claire de tes yeux

Vous voyez où je veux en venir ? Non ? Voici tout de suite le nouveau défi d’écriture pour ce mois de septembre :

Défi d’écriture #10 : Écrivez du point de vue d’un objet inanimé sur le thème de la repentance. Cela peut être un objet naturel (un rocher, le vent, …) ou un objet technique (si vous n’avez pas d’idée, prenez le premier que vous trouvez dans votre tiroir : un capuchon de stylo rongé, une calculatrice, …).

Forme : libre (théâtre, dialogue, petite nouvelle, poésie…)
Taille : deux pages A4 maximum.
Publication (plusieurs possibilités) :
– sur vos blogs en mettant un lien vers cet article,
– en envoyant vos textes à plumeschretiennes@gmail.com (publication en tant qu’auteur invité),
– directement ici pour les auteurs du site,
– sur notre groupe Facebook Ecrire en tant que chrétien

Est-il possible d’introduire d’autres personnages ?

C’est tout à fait possible d’intégrer un narrateur, ou d’instaurer un dialogue entre une personne et l’objet. Il faudra alors prendre garde que l’objet ne soit pas mis au second plan, car c’est lui que nous voulons entendre s’exprimer avant tout !
Il est également possible d’adopter le point de vue d’un narrateur omniscient, comme la Plume Messagère

Pourquoi le thème de la repentance ?

Tout simplement parce que c’est le mode de vie du chrétien, n’est-ce pas ? Se repentir au sens biblique, c’est faire demi-tour, changer de mentalité et donc de comportement. Ce n’est pas simplement regretter (on se rappelle que Judas Iscariote a eu d’amers regrets…) : c’est prendre une nouvelle direction, mourir pour renaître, radicalement.

Celle-ci n’est pas possible par nous-mêmes. C’est ce que nous pouvons lire dans le plus beau texte jamais écrit sur la repentance, le Psaume 51 :

Ô Dieu ! Crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé… Rends-moi la joie de ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne !
Psaume 51.12,14

Je me demande qu’est-ce qu’un objet pourrait nous apprendre sur ce thème. A vous de nous surprendre !

Bonne écriture et à bientôt !

David

Lire les participations

15 réflexions au sujet de “Défi d’écriture #10 – Fais parler un objet”

  1. Ping: Bateau fou !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s