Défis d'écriture, concours, jeux, Participations

On l’entend au loin

Par Alain Guégan, réponse au défi d’écriture n°11

La cloche de l’église vient de sonner,
en cette belle journée ensoleillée.
Évoquant bien là, cette réalité,
qu’il y aura bien une finalité.
D’où l’importance de ne pas négliger,
la parole annoncée par le bien-aimé,
message de liberté, d’éternité.

La cloche sonne, sonne inlassablement.
L’été laisse bien sa place maintenant.
Les feuilles vertes deviennent ocre jaune,
pour ensuite se poser sur le sol vert.
Apparaît la saison, celle de l’automne.
Faisant pressentir l’arrivée de l’hiver,
dans les parcs, dans les forêts et dans les champs.

La cloche résonne encore à mes oreilles.
Le printemps est bien loin de mon paysage.
L’été m’apparaît surtout comme un mirage.
Je suis dans l’automne de mon existence.
Mon corps et mon énergie font défaillances.
Combien cela durera, nul ne le sait !
La nostalgie commence à faire de l’effet.

****

La cloche qui sonne ne sonnera plus.
Place maintenant au son de la trompette,
qui prépare et proclamera le jour de fête.
Ceux qui auront obéi à l’Évangile.
Ceux qui ont cru ressusciteront en Christ.
Jour de félicité, pour ceux qui espèrent,
pour ceux qui ont cru en lui, qu’Il est venu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s