Facebook mon idole

Mon pouce fait défiler le fil. Je regarde une photo de famille que j’oublierai après, une blague qui ne fait rire que l’intérieur, une image obscène et une réflexion pseudo-intéressante. Le monde visiblement ne s’est pas arrêté de tourner. Allez, il est temps de prier.

Seigneur… Et bien je te remercie pour cette journée. Et… que pourrais je te dire encore?

« Macron est président. Partage si trouve cela scandaleux » ; « Les migrants sont vraiment que des GROS .. »; « Regardez la vidéo de ce chien qui porte un tutu rose ». Ah zut, je me suis fait encore avoir. Vite revenons à Dieu.

Seigneur, je me sens fatigué de vivre en ce moment. Je ne ressens aucun repos, c’est vrai que je me couche tard parce que j’emmène mon téléphone au lit, mais je ne devrais pas être aussi fatigué. J’ai du mal à ressentir ta pré… ah une notification!

« Ami a partagé votre publication » Je me demande quels sont les commentaires. Rah il n’a rien compris à ce que j’ai posté, il faut corriger. Acrobaties à deux doigts, la pénibilité de faire des mots en bouillies et de lutter avec le T9.  Là, j’ai fini. Et un like par dessus.

Seigneur j’ai du mal à ressentir ta présence. Remarque, de toute façon je ne sais même pas quoi te dire: c’est pas parfait, mais dans l’ensemble tout va bien. J’ai une situation stable, une emploi une famille, et j’ai pas de raisons de me plaindre. Tu as tellement bien pourvu à ma vie que je n’ai plus besoin de toi. Merci Seigneur. Bon allez j’ai fini de prier je peux retourner sur Facebook.

Dans le fil, il y a un frère qui balance une bêtise plus grosse que lui. Je tire alors de ma mémoire tous les arguments classiques pour réfuter sa position. Je me sens d’humeur, alors je rajoute du sarcasme et de la moquerie. Il l’a mérité après tout, pour oser soutenir une position stupide réfutée cent fois.

Et maintenant Seigneur, convaincs mon frère de son erreur, et je te prie pour l’unité de l’église. Amen.

Dans un groupe de « dialogue interreligieux », il y a un musulman qui attaque Christ. Mon sang bout, il faut que je lui réponde et que je défende l’honneur du christ. Gonflé d’une énergie surnaturelle, je lui rétorque qu’il est bien mal placé pour parler de péché dans le cas de Jésus, lui qui obéit à un faux prophète pédophile et baiseur de chèvre. Envoyer.

Seigneur Jésus, accorde lui maintenant la repentance et qu’il se tourne vers toi. Amen.

Un ministre est touché par un scandale. Vite je participe, vite je partage l’article le plus vociférant que je peux. Vite je réclame justice, vite je m’indigne. J’en ressens le besoin: il faut que je fasse partie de la curée, je dois me démarquer en dénonçant plus vite plus fort, plus haut que tous les autres. Partager avec commentaire rigolo.

Et surtout Seigneur, rends ta justice promptement. Amen.

Oh il est mignon ce chat. Lol la grande cascade à dos de vache. Ouah regarde ce jaguar qui emporte cet alligator. Une photo de défilé de mode avec plus de peau féminine que de tissu. Un témoignage d’agression sexuelle. Une photo de soirée débauchée.

Hm. Je crois que je dois te demander pardon Seigneur. Désolé, je ne fais pas exprès.

Et encore une dose de fureur et encore une dose de bruit. Encore un partage mordant et encore un commentaire sarcastique. Je m’ennuie sur le fil facebook, mais je continue de le rafraîchir. Je viens même à en avoir la nausée, mais je continue de descendre.

La vie est dure Seigneur, j’ai hâte de te rejoindre.

J’ai déjà vu ce post 50 fois je rafraîchis. Je tombe sur une photo décalée je rafraîchis. Je tombe sur une phrase toute en majuscules je rafraîchis. Je tombe sur la tête d’un ami que je déteste je rafraîchis. Je tombe sur une vidéo futile je rafraîchis. J’essaie de prier je rafraîchis.

Ah Seigneur, il ne se passe rien dans ma vie, quand interviendras tu?

Faut que je regarde si j’ai une notification. Ah non rien. Je vaque à mes occupations. Cinq minutes se sont passés, j’ai peut être râté une notification. Ah non rien. Je travaille sur quelque chose pendant une heure. Et là, j’ai une notification? Oui! Trois!… qui n’ont rien à voir avec ce qui m’intéresse. Peut être que si je rafraîchis encore… Ah non rien.

Ah! Seigneur, si seulement il pouvait y avoir un réveil et qu’on voit plein de gens se tourner vers toi! Ce monde ne t’écoute pas, mais ouvre les coeurs, Seigneur. Amen.

Et les actualités? Aie-je raté une actualité? Oh ciel! Il y a eu telle mort! Je ne connais pas cette personne, mais elle est célèbre, alors je vais partager la publication et commenter pour dire ce que je pense de la mort d’une personne que je ne connais pas et à laquelle je ne pensais pas jusqu’ici.

Accorde lui le salut Seigneur merci.

Mais comment faisais-je avant Facebook? Comment peut-on seulement ne pas s’ennuyer sans Facebook? Comment peut-on avoir une vie sociale sans Facebook? Ca sert à rien d’arrêter, et puis de toute façon j’ai pas de problème avec: j’arrête quand je veux.

Seigneur, je te demande solennellement d’approfondir ma vie spirituelle. Oh une notification.

Et encore trois minutes de fureur. Puis je sors de Facebook, je quitte l’appli. Je vais vérifier mon adresse mail, mon compte instagramm, twitter, snapchat, gmail, kialo, encore une fois mes mails, puis à nouveau Facebook. J’ai peut être raté une notification.

Et surtout je t’aime Seigneur.

Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies – Apocalypse 3.17-18

 

7 commentaires sur “Facebook mon idole

  1. Bonjour ! Et merci pour cet article, saisissant de réalisme !
    Sinon, dirait un autre, « le monde se divise en deux catégories : ceux qui ne veulent pas de Facebook et ceux qui ne veulent plus de Facebook » ! (sans oublier « ceux qui ne savent pas s’ils ne veulent plus de Facebook » !;-)
    https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2017/04/26/ceux-qui-ne-veulent-pas-et-ceux-qui-ne-veulent-plus-de-facebook/

    Fraternellement,
    Pep’s

    Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s