Classiques, Poèmes Classiques

Une seule vie, qui passera vite (par Charles Studd)

  Cette traduction nous est proposée par Benjamin Eggen et Nicolas Blocher et elle est parue en premier le 30 septembre 2019 sur le site de la Réb. Je dois vous parler de ce court refrain Dans ma vie chargée, il fit son chemin Une conviction en est ainsi née Et ne m’a depuis plus jamais… Lire la suite Une seule vie, qui passera vite (par Charles Studd)

Classiques, Poèmes Classiques

Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

  Il existe un poète aux odes insondées Plus vaste que les cieux, plus grand que l’infini ; Son cœur est l’océan où naissent les idées, L’univers à genoux chante son nom béni. Son regard rajeunit les croyances ridées ; Il sculpte au cœur humain l’espoir dans le granit, Il calme de la mer les… Lire la suite Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

Classiques, Poèmes Classiques

Des pas sur le sable (auteur inconnu)

Une nuit, j’ai eu un songe. J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur. Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres, toutes les scènes de ma vie. J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque scène de ma vie, il y avait deux paires de traces sur le sable :… Lire la suite Des pas sur le sable (auteur inconnu)

Poèmes Classiques, Réflexions

Et s’il revenait un jour

Et s’il revenait un jourQue faut-il lui dire ?– Dites-lui qu’on l’attendit Jusqu’à s’en mourir… Et s’il m’interroge encore Sans me reconnaître ?– Parlez-lui comme une sœur, Il souffre peut-être… Et s’il demande où vous êtesQue faut-il répondre ? – Donnez-lui mon anneau d’or Sans rien lui répondre… Et s’il veut savoir pourquoi La salle… Lire la suite Et s’il revenait un jour

Classiques, Poèmes Classiques

Un poème pour la nouvelle année ! (par Maxime Georgel)

En feuilletant le psautier romand, je suis tombé sur cet ancien et long chant de la catégorie «nouvel an». Je vous offre ses 14 strophes : 1. Ô notre Dieu, Père d’éternité,Qui des mortels règles la destinée,Nous venons tous avec humilitéTe consacrer cette nouvelle année. 2. Le grand flambeau qui règle les saisonsEn éclairant l’un… Lire la suite Un poème pour la nouvelle année ! (par Maxime Georgel)

Classiques, Poèmes Classiques

Une autre année se lève (Frances Ridley Havergal)

    Une autre année se lève, cher Père, que ce soit En travaillant ou dans l'attente, une autre année avec Toi Une autre année de progrès, une autre année de louanges, Une autre année dans Ta présence chaque jour qui commence. Une autre année de miséricorde, de fidélité et de grâce, Une autre année de… Lire la suite Une autre année se lève (Frances Ridley Havergal)

Classiques, Poèmes Classiques, Réflexions

« Vouloir ce que Dieu veut », où l’art de la consolation par François de Malherbe

            Consolation à M. Du Périer Sur la mort de sa fille 1599, François de Malherbe Ta douleur, Du Périer, sera donc éternelle,                   Et les tristes discours Que te met en l’esprit l’amitié paternelle                   L’augmenteront toujours ! Le malheur de ta fille au tombeau descendue                   Par un commun trépas, Est-ce quelque dédale où ta raison… Lire la suite « Vouloir ce que Dieu veut », où l’art de la consolation par François de Malherbe

Classiques, Poèmes Classiques

Le mystère de la 4e strophe de « Quand je contemple cette croix » (Isaac Watts)

 Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts... 2 Corinthiens 5.14 Quand je contemple cette croix Où tu mourus, Prince de gloire, Combien mon orgueil d'autrefois M'apparaît vain et dérisoire ! O mon Sauveur, ne permets pas Qu'en aucun bien je… Lire la suite Le mystère de la 4e strophe de « Quand je contemple cette croix » (Isaac Watts)

Classiques, Poèmes Classiques

Les grandes vérités bibliques en quelques rimes, par Bénédict Pictet

Voici 42 strophes de Bénédict Pictet (1655-1724) qui a été pasteur réformé à Genève et professeur de théologie à l’Académie de Genève. 1 J’adore un seul Être suprême, Un seul Dieu. C’est mon Créateur; Lui seul existe par soi-même, Et lui seul fait tout mon bonheur. 2 Il remplit tout par sa présence, Rien n’est égal… Lire la suite Les grandes vérités bibliques en quelques rimes, par Bénédict Pictet

Classiques, Poèmes Classiques

« Les sept paroles de la Croix » (Charles Chatelanat) suivi de « Tout est accompli »(Frédéric Chavannes) [avec version audio]

Vous pouvez écouter ces deux poèmes qui s'enchaînent bien en version audio (par Cactus Ren) : Les Sept Paroles de la Croix Pour renaître, la fleur dont la tige est brisée Recueille avidement la céleste rosée ; Ainsi la voix de Dieu vient ranimer ma foi. Comme au bord du Cédron la brise est embaumée… Lire la suite « Les sept paroles de la Croix » (Charles Chatelanat) suivi de « Tout est accompli »(Frédéric Chavannes) [avec version audio]

Classiques, Poèmes Classiques

Jonas, un poème d’Antoine Houdar de La Motte (1672-1731)

Vous pouvez écouter ce poème lu par Cactus Ren : Paraphrase de Jonas, I & II Le timide Jonas fuyait loin de Ninive Où l’appellait un ordre souverain. Malgré sa crainte fugitive Dieu saura bien lui faire accomplir son dessein. Son vaisseau paraissait défier la tempête. Il croit fuir le Seigneur quand il change de… Lire la suite Jonas, un poème d’Antoine Houdar de La Motte (1672-1731)

Classiques, Poèmes Classiques

Le Secret de la Mer par Etienne Eggis (1830-1867)

Ecoutez ce poème en audio, lu par Cactus Ren : Sous le vent de la nuit la mer tumultueuse S’agitait dans le lit que Dieu fit à ses flots, Et de son sein troublé, sombre et majestueuse, Montait une hymne sourde où roulaient les sanglots. La vague bondissait vers la grève immobile, Reculait, s’abîmait et… Lire la suite Le Secret de la Mer par Etienne Eggis (1830-1867)

Classiques, Poèmes Classiques

Le Prix des Larmes (par Adolphe Ribaux)

Oh! ne rougissons pas, laissons couler nos pleurs! Celui qui sait pleurer n’est pas encore infâme. Les pleurs viennent du ciel, les pleurs sont pour notre âme Ce que la rosée est chaque soir pour les fleurs. Un jour, la Madeleine entra, dans Béthanie, Chez Simon où le Christ soupait. Elle ne sut Que pleurer,… Lire la suite Le Prix des Larmes (par Adolphe Ribaux)