Classiques, Poèmes Classiques

Une seule vie, qui passera vite (par Charles Studd)

  Cette traduction nous est proposée par Benjamin Eggen et Nicolas Blocher et elle est parue en premier le 30 septembre 2019 sur le site de la Réb. Je dois vous parler de ce court refrain Dans ma vie chargée, il fit son chemin Une conviction en est ainsi née Et ne m’a depuis plus jamais… Lire la suite Une seule vie, qui passera vite (par Charles Studd)

Classiques, Poèmes Classiques

Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

  Il existe un poète aux odes insondées Plus vaste que les cieux, plus grand que l’infini ; Son cœur est l’océan où naissent les idées, L’univers à genoux chante son nom béni. Son regard rajeunit les croyances ridées ; Il sculpte au cœur humain l’espoir dans le granit, Il calme de la mer les… Lire la suite Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

Classiques, Poèmes Classiques

Des pas sur le sable (auteur inconnu)

Une nuit, j’ai eu un songe. J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur. Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres, toutes les scènes de ma vie. J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque scène de ma vie, il y avait deux paires de traces sur le sable :… Lire la suite Des pas sur le sable (auteur inconnu)

Poèmes Classiques, Réflexions

Et s’il revenait un jour

Et s’il revenait un jourQue faut-il lui dire ?– Dites-lui qu’on l’attendit Jusqu’à s’en mourir… Et s’il m’interroge encore Sans me reconnaître ?– Parlez-lui comme une sœur, Il souffre peut-être… Et s’il demande où vous êtesQue faut-il répondre ? – Donnez-lui mon anneau d’or Sans rien lui répondre… Et s’il veut savoir pourquoi La salle… Lire la suite Et s’il revenait un jour

Classiques, Poèmes Classiques

Un poème pour la nouvelle année ! (par Maxime Georgel)

En feuilletant le psautier romand, je suis tombé sur cet ancien et long chant de la catégorie «nouvel an». Je vous offre ses 14 strophes : 1. Ô notre Dieu, Père d’éternité,Qui des mortels règles la destinée,Nous venons tous avec humilitéTe consacrer cette nouvelle année. 2. Le grand flambeau qui règle les saisonsEn éclairant l’un… Lire la suite Un poème pour la nouvelle année ! (par Maxime Georgel)

Classiques, Poèmes Classiques

Une autre année se lève (Frances Ridley Havergal)

    Une autre année se lève, cher Père, que ce soit En travaillant ou dans l'attente, une autre année avec Toi Une autre année de progrès, une autre année de louanges, Une autre année dans Ta présence chaque jour qui commence. Une autre année de miséricorde, de fidélité et de grâce, Une autre année de… Lire la suite Une autre année se lève (Frances Ridley Havergal)

Classiques, Poèmes Classiques, Réflexions

« Vouloir ce que Dieu veut », où l’art de la consolation par François de Malherbe

            Consolation à M. Du Périer Sur la mort de sa fille 1599, François de Malherbe Ta douleur, Du Périer, sera donc éternelle,                   Et les tristes discours Que te met en l’esprit l’amitié paternelle                   L’augmenteront toujours ! Le malheur de ta fille au tombeau descendue                   Par un commun trépas, Est-ce quelque dédale où ta raison… Lire la suite « Vouloir ce que Dieu veut », où l’art de la consolation par François de Malherbe

Classiques, Poèmes Classiques

Le mystère de la 4e strophe de « Quand je contemple cette croix » (Isaac Watts)

 Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts... 2 Corinthiens 5.14 Quand je contemple cette croix Où tu mourus, Prince de gloire, Combien mon orgueil d'autrefois M'apparaît vain et dérisoire ! O mon Sauveur, ne permets pas Qu'en aucun bien je… Lire la suite Le mystère de la 4e strophe de « Quand je contemple cette croix » (Isaac Watts)