Vie de Hermas, le prophète qui perdit ses fils

Ta postérité, Ô Hermas, a péché contre Dieu, et ils ont blasphémé contre l’Éternel, et dans leur grande méchanceté ils ont trahi leurs parents. Et ils passèrent pour des traîtres de leurs parents, et par leur traîtrise ils ne récoltèrent pas de profit. Et même maintenant ils ont ajouté à leurs péchés des convoitises et des pollutions iniques, et ainsi leurs iniquités ont été comblées. […] Car après que vous leur aurez fait connaître ces paroles que mon Seigneur m’ a ordonné de vous révéler, alors ils seront pardonnés de tous les péchés qu’ils ont commis dans les temps anciens, et le pardon sera accordé à tous les saints qui ont péché jusqu’ à nos jours, s’ils se repentent de tout leur cœur, et expulsent tous les doutes de leurs esprits – Le Berger, Hermas, Livre I, vision II §2

Nous étions en l’an 160, Rome prospérait au milieu de son âge d’or, alors qu’Antonin le Pieux régnait.

Archélaos, fils d’Hermas rentra dans l’entrepôt où son marchand de père comptait le dernier arrivage. Les sacs de laine de Bretagne étaient entassées soigneusement au fur et à mesure qu’ils étaient enregistrés. Ils seraient ensuite envoyés pour être filés, avant de finir sur les marchés de Rome. Hermas, un affranchi grec acclimaté au climat romain, avait profité de sa liberté pour mettre à profit ses compétences de commerçant de façon remarquable, et était passé de la pauvreté à la relative aisance à force de beaucoup de travail. Et par dessus son travail de commerçant, il participait à la vie des très nombreuses assemblées chrétiennes de Rome, qui à cette époque ne souffraient pas tant de persécutions externes que de divisions internes. Certaines assemblées étaient vendues aux enseignants gnostiques, et servaient de base pour métastaser le reste de l’église de Christ à Rome. D’autres avaient versés dans l’enthousiasme débridé des disciples de Montanus, et leur comportement extravaguant ne finissait pas de choquer. Et d’autres églises encore, tâchaient de survivre entre les exigences de la vie ordinaire, le danger politique toujours présent, et les difficultés de la vie communautaire.

Hermas remarqua son fils, confia à son serviteur le soin de continuer le décompte et se rapprocha de lui.

« Archélaos! Tu fais bien de passer me voir! Il faut que je te dise une chose: j’ai reçu une autre vision du berger, et… »

« Non cette fois c’est toi qui m’écoute, Père! Je vais quitter la maison. »

« Quoi? »

« Je vais m’installer dans la famille d’Ursina, ceux qui sont potiers. »

« Mais, Archélaos, ca ne va pas? Tu n’as même pas épousé cette fille et tu veux à présent vivre chez elle et ses parents? Mais comment en est-on arrivé là? »

« Père, ne fais pas semblant de découvrir que nous sommes en conflits. »

« Non attends! Ecoute seulement ceci: l’ange du Seigneur est venu me voir encore, et il m’a dit:Ta postérité, Ô Hermas, a péché contre Dieu, et ils ont blasphémé contre l’Éternel, et dans leur grande méchanceté ils ont trahi leurs parents. » Le Seigneur est contre toi, Archélaos, renonce à ton projet et voyons comment nous pouvons nous réconcilier. »

« Si le Seigneur est contre moi, et bien c’est mon destin non? Même les héros sont soumis au destin. »

« Non! Car Dieu accorde le pardon généreusement à quiconque renonce au mal et se repent. Vision après vision, l’ange insiste dessus. Tu veux aller cohabiter avec Ursina? Par pitié renonce à ce projet, tu vas déclencher la colère du Tout-Puissant! »

« Dis plutôt que tu vas avoir une grande honte à l’église. Regardez le saint « prophète »! Il n’est même pas capable de garder ses fils dans le Seigneur, n’est ce pas? »

« Bien sûr qu’il y aura une honte, mais ce n’est pas là mon principal souci. Mon principal souci c’est que si tu quittes notre famille et que tu vas t’installer chez cette famille de païens, tu feras mentir ton baptême et tu partageras le sort des païens. Je ne me suis pas converti pour que ma maison connaisse encore le jugement de Dieu! »

« Pourtant, Dieu semble favoriser les affaires du père d’Ursina: il vient encore d’acheter un autre atelier, et il exporte ses produits jusqu’en Espagne. »

« Cette prospérité vient de ses démons domestiques, pas de Dieu! Tu vois bien à quel point Ursus, le père d’Ursina est un homme violent et blasphémateur. Ne te souviens tu pas de la fois où il est venu dans notre culte uriner contre les murs? C’est chez ce genre d’homme que tu veux aller? Mais pourquoi, Archélaos? »

« Tu sais pourquoi. »

« Ursina? »

« Il n’y en aucune comme elle dans notre assemblée. »

« Pour une femme tu es prêt à abandonner l’église de Dieu? Mais enfin comment  t’avons nous éduqué? Comment peux tu écouter tes instincts libidineux plus que la Parole de Dieu. N’as tu pas entendu les prophéties et les visions que j’ai transmises? Elles ne te font donc rien? »

« Non. J’ai grandi dans cette atmosphère de règles pesantes, et je n’ai plus envie de ce joug. Regarde nos voisins: ils ne sont pas chrétiens, ne sont-ils pourtant pas plus heureux que nous? Ils ne perdent pas leur temps dans des prières sans nombre. Ils ne sont ni plus prospère, ni plus malchanceux que nous. Ils profitent des plaisirs de la vie tant qu’ils existent, car après tout, comment en aurions-nous après la mort? »

« Tu ne te rends pas compte, mon fils, de la folie de tes propos: tu es prêt à échanger la gloire éternelle contre les vapeurs du monde. Tu es prêt à embrasser la mort éternelle pour quelques vains plaisirs ici-bas. C’est le pire choix possible! Arrête donc ta rébellion, rompt avec Ursina, repens-toi devant Dieu et tu seras pleinement rétabli. Le Seigneur te comblera de biens après la mort si tu renonces à ton projet! »

« Je ne renoncerai pas. Les jours de ma vie chrétienne sont terminés. A présent ma vraie vie commence. »

« Archélaos!! »

Mais le jeune adulte s’était déjà glissé dehors. Hermas, le coeur ravagé de chagrin et de honte, se retira dans un coin de l’entrepôt et pleura. Pleura. Pleura.

Archélaos prit le peu d’affaires qu’il avait et alla s’installer chez Ursus, apprenant son métier de potier au passage. Il vécut pendant six mois la vie qu’il rêvait. Au septième mois, une poterie glissa de sa pile lors d’un déchargement. Elle tomba sur la tête d’Archélaos, qui ne s’en releva pas.

Ainsi s’accomplit l’avertissement qu’avait reçu Hermas concernant son fils.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s