Arizona 101 : Le Saguaro

        L’Attaque du Saguaro
(Sonnet traditionnel de l’Ouest américain)

🔫

Haut les mains vieux Picsou ! On va le siphonner
Ton gros accordéon, tout gonflé de liquide !
Stoïques, les dards aigus du cactus consterné,
Serrent les rangs devant le Colt qui les trucide.

Or des six trous profonds, les bandits étonnés,
Voient à peine perler, quatre larmes limpides…
Exacerbant la soif de ces pauvres damnés :
N’y touchez pas, dit Doc, c’est plein d’alcaloïdes.

Diable vert ! Banquier sec ! où as-tu planqué l’eau ?!
Amers et dépités, ils repartent au galop.
Je vois, Grand Saguaro, de ta science la preuve,

Car tu sais conserver ton trésor amassé.
Mais Celui qui m’émeut, sur la Croix fut percé,
Afin que le brigand, à sa source s’abreuve.

   🌵
Explication :

 

Le grand cactus d’Arizona, ou Saguaro, est une plante tout-à-fait remarquable, non seulement par sa taille, qui peut atteindre plus de douze mètres, mais encore par la quantité d’eau qu’il contient : entre 1 et 5 tonnes ! Son intérieur est-il donc creux ? Non ! car si le saguaro n’était qu’une simple citerne, toutes sortes d’animaux s’empresseraient d’y faire des trous pour lui dérober son précieux liquide. Il se compose d’une tige centrale, et de longues armatures de bois en périphérie, qui articulent les bandes vertes que l’on voit à l’extérieur, sur le même principe que le soufflet d’un accordéon. Quand le cactus a beaucoup d’eau, l’accordéon se distend, quand il en a moins il se contracte. Il stocke l’eau dans une matière fibreuse, qui joue le rôle d’une éponge ; ainsi un oiseau peut y faire un trou sans qu’il ne se vide, et la plaie cicatrise rapidement. Peut-on au moins mâcher sa chair, si on a vraiment très soif ? Ce n’est pas conseillé : malin, le saguaro a pris la précaution de la saturer de produits amers et psychédéliques, qui troublent le cerveau (certains de ses cousins-cactus emploient à cet effet la mescaline, drogue voisine du LSD).

Et où prend-il toute cette eau dans le désert ? Le saguaro possède un très étendu réseau de fines racines de surface, qui pompent la moindre goutte de pluie ou de rosée, au détriment des plantes d’alentour, qui en conséquence périclitent près de lui. On ne peut pas dire pourtant que ce cactus soit l’emblème d’un gros capitaliste américain, car le capitaliste réinvestit au moins sa fortune dans des projets utiles au reste des hommes ; tandis que le saguaro garde tout pour lui. Le grand saguaro se rapproche davantage du rentier obèse ; et qui de plus vit longtemps, le bougre…, jusqu’à deux cents ans. Mais sans lui, les westerns ne seraient plus les westerns…

Contrairement à ce que répètent à qui mieux mieux certains théologiens : « Grâce commune ! Grâce commune… », la grâce est chose fort peu commune dans la nature. C’est plutôt le chacun pour soi qui y règne, la dure nécessité, la lutte pour la vie, la loi de la jungle, comme on l’a si bien appelée. La sagesse de Dieu éclate dans la Création, quand on considère cette merveilleuse prolixité d’inventions qu’elle déploie, et que l’homme ne fait le plus souvent que redécouvrir ou imiter. Sa bonté également y est manifeste ; quand il envoie, en sa saison, la pluie sur tous. Mais sa grâce, est bien plus extraordinaire encore ! Comment d’ailleurs l’homme goûterait-il les merveilles de cette grâce, si elle ne lui avait  d’abord longtemps été cachée, par l’indifférence des lois de la matière, par l’implacabilité de la justice, par sa misère morale enfin ? La grâce immense de Dieu se découvre à la croix ; et elle n’a rien de commun ! elle est l’expression véritable du caractère de Dieu, la resplendeur de son amour : Jésus donne sa vie, pour que le pécheur vive.

4 commentaires sur “Arizona 101 : Le Saguaro

    1. Oh, je ne suis qu’un simple amateur… il y a des gens qui consacrent leur vie juste à l’étude des plantes du désert, et qui en apprennent toujours ; moi tout mon savoir est basique. Quant à la versification française, elle est bien hérissée de bizarreries ; je me demande si elle ne va pas finir par disparaître ; il faut résister, deux cents ans comme le saguaro…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s