Poésie

La terre est malade !

Serait-elle au plus mal ?
Aux dires de ces experts
Car ce n’est pas normal
De voir ainsi la terre.

Étant à son chevet
Ils ont diagnostiqué
Son mal on le connaît
La terre est fatiguée.

Tu te portais si bien
Pouvant tout supporter
Depuis les temps anciens,
Tu nous as tant donné.

Jaillissant de tes sources
Fontaines et ruisseaux ;
Que l’homme dans ses courses
N’a pas vu le cadeau.

Et pourquoi t’amputer ?
En rasant tes forêts
La vie est menacée ;
On le dit et c’est vrai !

Et toutes ces fumées,
S’élevant vers le ciel !
Il est temps de crier,
Arrêtez ! C’est mortel !

Il faudrait te soigner
Pour conserver encore
La force et la santé
Que réclame notre corps.

Mais Dieu dit que c’est nous
Qui sommes concernés
Ressemblant à des loups,
Prêts à tout dévorer.

Et si tout se dégrade,
C’est nous les accusés.
La terre, elle est malade,
À cause du péché.

 Lecture : Ésaïe  24 v 19 et 20 :
 La terre est déchirée, la terre se brise, la terre chancelle.
La terre chancelle comme un homme ivre…

Ce poème est également sur mon site de poésie:
http://www.poesie-chretienne.com/la-terre-est-malade.html

 C’est un sujet qui préoccupe nos gouvernements ainsi que les scientifiques : Les bouleversements climatiques, qui engendrent, la disparition de certaines espèces animales, et végétales. Le réchauffement climatique, serait responsable de tous ces changements, qui déplacent des populations à cause du désert qui s’étend de plus en plus. La pollution de l’air, de la mer, et de nos sols saturés de produits nocifs, menacent même la vie de l’homme sur la terre !

Mais ces choses étaient annoncées depuis longtemps par la Bible, à l’exemple de ce texte du prophète Ésaïe qui conclue ce poème : « La terre est malade ».

Oui elle est malade, victime des agissements humains ! Et la question que se pose beaucoup de personnes est celle-ci : « Est-ce-trop tard ? »

L’homme est-il prêt à renoncer à un certain confort pour protéger la planète ? La rupture avec le Créateur a amené une rupture avec la création. Quand nous lisons les premières pages concernant la création dans le livre de la Genèse, nous remarquons que le Créateur a mis tout en place en créant les végétaux, les animaux, puis il y a mis l’homme et la femme.

En touchant à la création et en modifiant son développement, nous avons mis en danger notre propre existence.

Paul écrivait aux Romains en ces termes : « Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité» (Romains 8 v 19/20). Et quelques versets plus loin il ajoute : « Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement » (v 22).

Il y aurait beaucoup à écrire sur ce sujet, mais chacun de nous est appelé à se prononcer pour la planète par son propre comportement ; un comportement responsable de l’environnement. Dieu nous a donné un cadre de vie extraordinaire, des paysages sublimes, qui ne peuvent que nous amener à louer le Créateur : « Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as créées : Qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui ? » (Psaume 8 v 4/5).

2 réflexions au sujet de “La terre est malade !”

    1. Merci pour ton commentaire! Hélas c’est vrai que notre pauvre terre est à l’agonie. Je me souviens d’avoir lu il y a des dizaines d’année un ouvrage intitulé: L’agonie de notre vieille planète. A l’époque je pensais qu’il y avait une exagération dans les propos de l’auteur! Il avait raison! Aujourd’hui! Qu’écrirait-il?

      J'aime

Répondre à lesanimajic Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s