Nouvelles/contes, Prose

Le monde

Aimez-vous les histoires ?

Non ? Tant pis !

Oui ? Alors ouvrez bien vos yeux et vos oreilles, je vais vous raconter une histoire toute particulière, destinée aux personnes spéciales. Peut-être en faites-vous partie ? Ecoutez plutôt…

Il était une fois…

Ben oui, ça commence toujours comme ça, les histoires ! Si, si ! Mais, reprenons plutôt…

Donc, il était une fois le monde, avec les arbres, l’herbe, les fleurs, la terre qui respire, le ciel qui observe, les oiseaux, les hérissons, les papillons, les vers de terre, les…

– Bref, le monde, quoi !

Oui, et au-dessus du monde, un roi, un souverain différent des maîtres du monde (sinon il n’y aurait rien à en dire). Ce seigneur, plus grand que tous les autres, s’appelle Roi des rois. Sa sagesse et le pouvoir de Sa Parole sont extraordinaires. Il est lumière dans les ténèbres.

– Pour résumer, ce maître-là est au-dessus de tous les maîtres ?

Oui ! Pour mieux le distinguer des autres maîtres, appelons-le Dieu. Dieu possède tout. C’est normal, Il est à l’origine de tout : du ciel, de la lune, des étoiles, du soleil, de la planète Mars, de la.… Comprenez-vous ?

– Oui, oui, rien de compliqué !

Avant que Dieu crée le monde, il n’y avait rien ; mais alors, rien de rien… D’ailleurs, même le mot rien n’existait pas ; c’est dire…

– Effectivement ; il n’y avait pas grand ’chose… 

Selon Sa volonté et par la puissance de Sa Parole, Dieu créa, modela. Puis un jour, Il déroula la rondeur de la Terre, bleue, immense, riche.
Elle sentait bon la Terre, à cette époque…

– C’était sans doute pas mal, faut le reconnaître… 

La mer entourait les continents, se brisant avec fracas sur les rochers, remparts infranchissables soumis à l’impétuosité de ses flots.

– Que cela devait être beau !

Oui. Magnifique ! Il n’y a pas de mots pour le dire, le rêver. Les fleuves qui serpentent, les rivières argentées, les ruisseaux qui gazouillent, les rus tout menus, Dieu les a créés aussi.

Les montagnes, les collines, les taupinières, les volcans endormis, c’est à lui également qu’on les doit. Il en fait ce qu’il veut, quand il veut, comme il veut. Il n’a de comptes à rendre à personne.

C’est pour cela que, quelque part sur la planète, un volcan crache sa fumée, une montagne s’effondre, une rivière déborde, un…

– Il est le maître absolu.

Oui, il est Dieu ! Outre Sa majesté, Sa puissance et Sa connaissance infinies, Sa sensibilité donne du cœur à la raison, de la poésie à la science, au point de faire pousser des fleurs dans le béton, s’écouler des larmes de douceur d’un tas de cailloux…

Dieu a préparé, dans un quelque part invisible à nos yeux, une maison éternelle, lumineuse comme un cœur orné de bonheur.

– Comme cela doit être beau !

Dans cette maison chaleureuse, fleurie, parfumée de mille fleurs, Dieu accueille affamés et opprimés du monde entier. Il nourrit, libère, console, réchauffe. Il…

– Il fait du bien, quoi !

C’est une maison immense, plus large que le ciel, plus chaleureuse qu’un cœur humain. Il y a de la place pour tout le monde, dans la maison de Dieu. Pour les garçons et les filles, les grands, les petits, les jeunes, les vieux. Et en plus, c’est gratuit ; génial, non ?

Pas forcément.
Ceux qui vivent du plus que nécessaire n’ont nul besoin de Dieu. Ils s’en méfient, Le défient : la grâce divine n’est pas assez chère ; inutile, démodée, insipide.

Ceux-là sont en quête de sensations fortes, de l’extraordinaire, l’inaccessible… du miracle…

Dieu est très attaché à la Terre. C’est Son œuvre, à laquelle Il consacre chaque seconde de son temps infini.

Le monde est habité par des peuples de diverses langues, de cultures variées.

Il y a aussi toutes sortes d’animaux. Il paraît que le monstre du Loch Ness y a séjourné ; mais ça, je ne saurais le confirmer…

De l’infiniment petit à l’infiniment grand, omniscient et omniprésent, Dieu connaît tous les coins et recoins du monde, qu’ils soient tissés de toiles d’araignées ou de mensonges.

Bois, routes ou déserts entourent la plupart des habitations, aujourd’hui inhabitées par Dieu. Des vestiges d’édifices rappellent l’époque où le Roi des rois avait Sa place ici.

Dieu a laissé des traces, partout. Les esprits et les temps sont marqués de Son empreinte. La preuve ? Il attire, dérange. Tout le monde a quelque chose à dire Le concernant.

Dieu a beaucoup de qualités. D’ailleurs, il les a toutes, y compris celles dont on ignore l’existence. Son seul défaut : aimer n’importe qui, tout le monde, à n’importe quel prix…

–  Ça c’est vraiment exaspérant ! 

Pour nous sauver de la mort et des griffes du diable, Dieu envoya Son Fils nous racheter au prix de Son sang ; c’est-à-dire plus cher que l’or. Il est bien le seul au monde à pouvoir régler ce prix-là.

Sans Son sacrifice, nous serions perdus à jamais.

Je n’ai jamais compris pourquoi Il nous a rachetés alors que le monde entier lui appartient. M’enfin…

Tandis que les anges chantent la gloire de Dieu dans le ciel, le Roi des rois dévoile au monde Sa promesse d’éternité, offrant à chacun l’opportunité de Le connaître, Lui, le maître banni, rejeté, crucifié, oublié.

Inconscients du danger, beaucoup errent avec une multitude d’irréfléchis et d’insensés, dans une antichambre assez confortable où la plupart attendent patiemment de perdre la vie.

Nous sommes tous très proches du cœur de Dieu.

Il est vrai que le chemin n’a rien d’une belle autoroute ou d’une riche avenue. Il est plutôt étroit et tortueux. S’y entrecroisent éboulis, ornières, ours et chiens enragés, rivières qui débordent, montagnes qui glissent, ponts écroulés. Bref, rien à voir avec la plus belle avenue du monde !

Il faut beaucoup de courage et de volonté pour emprunter cette voie et s’approcher de Dieu. Personne n’y va par hasard.

Dieu nous connaît depuis toujours. Il déborde de compassion. Sa miséricorde fait rire les moqueurs, les amputés du cœur…

Dieu nous regarde, perdus parmi cette foule inanimée, noyés dans nos misères. Il tend la main. Qui acceptera d’être ainsi affranchi par le Fils de Dieu ?

Certains rejettent Dieu, préférant se perdre dans le labyrinthe distrayant de leurs vies, loin de la paix et de la vraie liberté…

Et toi, que feras-tu ?

Approchez vous de Dieu, et Il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. (Extrait de la Bible ; Jacques 4 ; 8)

4 réflexions au sujet de “Le monde”

Répondre à Lilianof Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s