Réflexions

Analyser nos lectures avec sagesse

Proposition d’une grille d’analyse

Une jeune fille de mon église m’a demandé récemment : « Qu’avons-nous le droit de lire en tant que chrétiens ? ». C’est une question difficile, à laquelle j’ai essayé de répondre en construisant un outil simple pour alimenter nos discussions.

J’ai utilisé comme base la grille d’analyse de films que proposent Matthieu Giralt et Raphaël Charrier dans leur podcast Memento Mori. Cet outil a pour but de nous aider à trouver dans les films des points de contact et des points de contrastes avec la grande Histoire et à les exprimer (vous pouvez la télécharger ici).

La grande Histoire, c’est un résumé de la situation de l’homme et du monde devant Dieu, et l’action de Dieu à l’égard de l’homme et du monde. Elle se décline en quatre étapes :

1. Création : d’où vient le monde ? Genèse 1-2 nous donne le récit de la création de toutes choses par Dieu, y compris nous, ses créatures et ses porteurs d’images.

2. Chute : dans Genèse 3, tout bascule : Adam, le premier homme, a changé à jamais la direction de l’histoire avec son choix de se rebeller contre Dieu.

3. Rédemption et Grâce : où trouvons-nous l’espoir ? Dans Genèse 3:15, Dieu promet qu’un fils, la « semence » de la femme, vaincra un jour le serpent et inversera ce qu’Adam a fait. La mort n’aura pas le dernier mot. La Bible déploie lentement cette promesse de « bonne nouvelle », qui nous mène finalement au Christ, qui vient sur Terre par Grâce.

4. Glorification/Nouvelle Création : où va l’histoire ? La direction de l’histoire est vers la nouvelle création, le but et la fin de la promesse rédemptrice de Dieu.

C’est en fait l’Evangile : Dieu nous a crée, nous avons péché, Jésus est mort pour nous, il vit en nous.

J’ai donc repris la grille de Matthieu et Raphaël en l’adaptant et en apportant quelques changements significatifs. J’ai notamment enlevé toute mention de « vision biblique du monde », car je n’aime pas trop ce terme. Je vous explique rapidement pourquoi.

Cette expression est utilisée par les théologiens pour décrire notre manière de voir le monde et d’interpréter les évènements. C’est comme une paire de lunettes qui nous permet de voir autour de nous. Par exemple, certaines personnes mettent leurs lunettes dualistes pour voir un monde coupé en deux entre l’esprit et la matière, tandis que d’autres mettent leurs lunettes chrétiennes pour voir comme Jésus-Christ lui-même. Il y a de nombreux modèles en stock chez l’opticien : modernisme, postmodernisme, relativisme, humanisme, matérialisme, communisme, socialisme, fascisme, bouddhisme, judaïsme, hindouisme, islamisme, transhumanisme, économisme, évolutionnisme, minimalisme…

Selon moi, parler de « vision du monde » pourrait sous-entendre  que la foi chrétienne est sur le même plan que tous les autres courants de pensée. Or la foi chrétienne ne repose pas sur une vision du monde, mais sur des faits. De tous les mythes de l’humanité, c’est le seul qui repose sur un fait connu et documenté par les premiers journalistes de l’histoire : la crucifixion et la résurrection de Jésus-Christ. Quant à l’Ancien Testament, ce sont également des faits (c’est plus difficile à prouver, car plus lointain, mais faites une plongée sérieuse dans l’archéologie et vous serez surpris).

Si je propose à cette jeune fille de mettre des « lunettes chrétiennes », elle pensera peut-être un jour que changer de lunettes n’a pas vraiment d’importance. Ce langage de la vision du monde a des avantages (nous regardons bien le monde avec des préjugés et des idées préconçues), mais c’est une façon un peu trompeuse de parler de la façon dont une personne chrétienne devrait regarder la création et la culture.

D’autant plus que nous avons dans la Bible quelque chose de bien supérieur pour confronter ce que l’on voit ou lit ! Quelque chose qui parlera aux jeunes et au moins jeunes : la sagesse. 

Acquiers la sagesse et l’intelligence,
n’oublie pas, ne dévie pas de ce que je t’ai appris.
 N’abandonne pas la sagesse, et elle te gardera,
aime-la, et elle te protégera.
Proverbes 4.5-6 (BDS)

C’est par la sagesse que règnent les rois,
et que les dirigeants |décrètent des lois justes.
Proverbes 8.15

Qu’est-ce que la sagesse ? C’est la capacité de percevoir la vraie nature d’une situation réelle de la vie et de mettre en œuvre la volonté de Dieu dans cette situation. Ce n’est pas quelque chose que nous avons ou pas, comme la bonne vision du monde. C’est quelque chose que nous commençons à chercher dès notre conversion. Elle demande du travail et ce n’est pas un chemin facile. En général, ceux qui en ont le plus savent mieux ce qu’il leur reste à gagner. La crainte du Seigneur en est le centre.

J’ai donc préféré intituler ma grille : Analyser ce qu’on lit avec sagesse. J’ai gardé le principe d’analyse en trois étapes de la grille d’origine, qui m’a paru intéressant :

  • Comprendre les histoires véhiculées dans ce que nous lisons.
  • Analyser avec sagesse (points de contacts et points de contraste).
  • Echanger avec les autres pour communiquer l’Evangile de façon pertinente.

Attention, cette grille d’analyse ne donne pas vraiment de réponse facile sur ce que l’on peut lire ou non. Pour cela, seule la sagesse pourra nous aider au fil de notre croissance en Christ. D’ailleurs, est-ce que vous avez remarqué que nous évoluons constamment dans notre rapport à la culture ? Cela démontre qu’il ne s’agit pas de mettre des lunettes (car sinon nous aurions toujours la même vision en les mettant).

Il faut rappeler aussi que ce que nous lisons et consommons culturellement a de l’influence sur nous (même si nous le comprenons). Il est donc indispensable de grandir en sagesse pour apprendre à choisir chaque jour un peu mieux nos livres (bien souvent en regardant simplement les couvertures)…

Cette grille vous permettra déjà de constater que toutes les histoires ont un rapport avec la grande Histoire, de façon plus ou moins lointaine. Elle pourra surtout engager des conversions passionnantes dans vos groupes de jeunes, avec vos enfants ou vos amis. C’est souvent plus productif que d’affirmer : « Ne lis pas ça, c’est diabolique ! »

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous pour critiquer cette grille.

1 réflexion au sujet de “Analyser nos lectures avec sagesse”

  1. Merci pour cette analyse et tes explications pleines de sagesse. 😊
    Gardons-nous des  » il faut ; il ne faut pas  » qui réduisent à outrance le rôle de l Esprit saint dans nos choix ….
    Faisons confiance à Dieu pour savoir que lire, qu’ écouter, que décider et surtout quand témoigner…. 😏

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s