Roman, Sylduria

Sylduria (IV) – Ligérie (8)

Chapitre VIII Aimez-vous Mahler ?     Thanatos fit discrètement glisser un curseur sur l’un des accoudoirs de son trône. Aussitôt, une lumière avare envahit la salle, juste suffisante pour ne pas heurter les murs. Il se leva et invita Sigur à le suivre dans une autre salle, celle-ci, tout aussi enténébrée, mais tapissée d’appareils mystérieux,… Lire la suite Sylduria (IV) – Ligérie (8)

Prose, Roman, Sylduria

Sylduria (IV) – Ligérie (7)

Chapitre VII Thanatos     « Détenu Sigur Leuret, en salle d’interrogatoire. » Le cœur rempli d’angoisse, Sigur suivit le gardien dans les couloirs, jusqu’à cette pièce au nom inquiétant. Sur place, l’officier de police Laurent Jade, accompagné de deux sbires, l’attendait de pied ferme. « Je ne m’attendais pas à vous trouver encore sur mon chemin, jeune homme.… Lire la suite Sylduria (IV) – Ligérie (7)

Prose, Roman, Sylduria

Sylduria (IV) – Ligérie (6)

Chapitre VI Django     « Tiens, romanichel, tu as de la compagnie ! » Le gardien venait de pousser rudement Sigur au milieu de la cellule. Assis sur son lit, le « romanichel », un jeune homme basané aux épais sourcils et aux cheveux noir de jais, plus âgé d’une dizaine d’années, couvrait le nouveau venu d’un redoutable regard.… Lire la suite Sylduria (IV) – Ligérie (6)

Poésie

Une vie de tempête (par Béatrice Maré)

Soufflent les ouragans Sur le vaste océan. La tempête fait rage J'ai si peur du naufrage. Soudain Son bateau blanc Apparaît droit devant. Saisie par Son message, J'entre dans Son sillage. Alors le Tout-Puissant M'arrache aux rugissants, Il me lance un cordage, Me guide et m'encourage. Et puisqu'Il m'aime tant Il parlera aux vents, Les… Lire la suite Une vie de tempête (par Béatrice Maré)

Classiques, Poèmes Classiques

Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

  Il existe un poète aux odes insondées Plus vaste que les cieux, plus grand que l’infini ; Son cœur est l’océan où naissent les idées, L’univers à genoux chante son nom béni. Son regard rajeunit les croyances ridées ; Il sculpte au cœur humain l’espoir dans le granit, Il calme de la mer les… Lire la suite Un poète qu’on ne lit plus (par Étienne Eggis)

Prose, Roman, Sylduria

Sylduria (IV) – Ligérie (5)

Chapitre V Laure et Laurent     Deux ou trois jours s’étaient écoulés. Nous devrions plutôt dire : deux ou trois tranches de vingt-quatre heures, sachant qu’il n’y avait pas de jour sur cette étrange planète. Sigur et Félixérie maîtrisaient maintenant parfaitement la partition de Glinka, puisqu’ils avaient tout le temps pour l’étudier. Le temps justement… Lire la suite Sylduria (IV) – Ligérie (5)

Ados, Prose

L’Oiseau en Cage – Chapitre VII

Le vent sifflait entre ses mèches rendues folles par la précédente nuit. Comme toutes les précédentes, il n’avait que peu dormi. Le soleil de retour le salua chaleureusement à son balcon tandis qu’il inspirait de grandes goulées d’air. La bise secoua son corps peu couvert de claques glaciales. Les couleurs vives des temps chauds revêtaient… Lire la suite L’Oiseau en Cage – Chapitre VII

Réflexions

Re-trouver le sens du temps …

Cette semaine, j'ai cru voir l'invisible et goûter un instant d'éternité. La crainte a disparu ainsi que les "Il faut", " Pourquoi ?", et "Comment faire? ". La lumière et la chaleur de Dieu m'ont enveloppée, bercée, protégée, bichonnée. Le mystère de l'invisible est devenu couleur ; celui de l'éternité s'est transformé en objet. J'ai… Lire la suite Re-trouver le sens du temps …

Prose, Roman, Sylduria

Sylduria (IV) – Ligérie (4)

Chapitre IV Le Trio pathétique     Sigur prit donc ses quartiers rue des Pervenches. Les deux jeunes gens n’osaient plus sortir tant la ville leur était devenue effrayante. La télévision ne diffusait plus aucun programme. Il leur restait chacun leur ordinateur portable pour se divertir par quelque araignée solitaire. Et, parlant d’araignée, ils n’avaient… Lire la suite Sylduria (IV) – Ligérie (4)

Poésie

1 Corinthiens 13 (par François Volff)

Quand bien je parlerais le langage des anges, Si je n’ai pas l’amour, je ne suis qu’un clairon. Et si j’ai du public ovations et louanges, Je n’ai pas la musique ensemble avec le son. Et quand bien je pourrais exhorter rois et prêtres, Quand bien j’aurais compris tous les théologiens, De l’insondable foi surpasser… Lire la suite 1 Corinthiens 13 (par François Volff)

Ados, Prose

L’Oiseau en Cage – Chapitre VI

Le soir où il écrivit enfin sa lettre ne demeura pour Jethan plus qu’un souvenir. Tôt le lendemain, un messager était venu s’en saisir avec l’impératif de revenir avec une réponse. Il assura que transmettre la lettre ne serait histoire que de jours. Alors le jeune homme était retourné à la bibliothèque et avait longuement… Lire la suite L’Oiseau en Cage – Chapitre VI