La Cantine des Italiens, Prose, Roman, Sylduria

Sylduria VII – La Cantine des Italiens (17)

Chapitre XVII - La Marque « Je suis désolé, Xanthia, vraiment désolé, j’ai échoué. – Tu as échoué ! Sache mon petit bonhomme qu’on n’échoue jamais quand on porte la marque de Nimrod. – Pourtant, les faits sont là. Il n’a pas fallu cinq minutes à Lynda pour me démasquer. Rends-moi ma vieillesse perdue et je m’en irai. Je… Lire la suite Sylduria VII – La Cantine des Italiens (17)

Défis d'écriture, concours, jeux, Participations

Sans cet amour

Réponse au défi d'écriture de septembre 2022 C'est un peu tiré par les cheveux, mais, bon… Sans cet amour, cymbale qui résonne,Tambour battant, psaltérion, saxophone,Conque de nacre, trompe au pavillon d’or,Si de mon souffle il chanterait encorLe son puissant du cor ou du trombone… Si je parlais l’anglais mieux que personne,Ayant la foi pour soulever… Lire la suite Sans cet amour

Défis d'écriture, concours, jeux, Participations, Poésie, Réécritures

Par Lui (rondeau … ou presque)

Ah ! Si je ne L'avais connu Que serais-je donc devenue ? Si son grand Amour ne m'avait touchée Ma vie aurait été vraiment gâchée De moi que serait-il donc advenu ? En moi cet Amour s'est lové Grâce à Lui j'ai pu innover Un pas après un autre il m'a changée Contre Lui je… Lire la suite Par Lui (rondeau … ou presque)

Défis d'écriture, concours, jeux

S’il n’avait eu l’Amour

Il se promenait un matin, sans penser à rien, il faisait son jogging, il souhaitait simplement prendre l’air, se changer les idées, un peu s’aérer, quand soudain tout a basculé. Il vit une jeune femme se débattre dans l’eau, en train de vouloir sauver son chien de la noyade. Sans hésiter, à son tour, il… Lire la suite S’il n’avait eu l’Amour

La Cantine des Italiens, Prose, Roman, Sylduria

Sylduria VII – La Cantine des Italiens (16)

Chapitre XVI - Catulle Hudebault-Cétancy « J’espère que tu as bien compris ta mission, Alphonse. Empresse-toi de rejoindre Arklow et de faire valoir ta prétention à la royauté. Qu’importe la méthode. N’oublie pas que quand tu seras roi, je serai ta reine. – Mais tu es déjà mariée à Dimitri Plogrov. » Xanthia éclata de rire, puis lui… Lire la suite Sylduria VII – La Cantine des Italiens (16)

La Cantine des Italiens, Prose, Roman, Sylduria

Sylduria VII – La Cantine des Italiens (15)

Chapitre XV - Mauvais quart d'heure pour le souteneur La petite Fleur-de-Marie est rentrée dans son studio. Installée sur son vieux canapé, elle lit le Nouveau Testament que son Rodolphe lui a donné. On frappe à sa porte, elle ne répond pas. On frappe plus fort. « Frantsy, je sais que tu es là, ouvre, ou… Lire la suite Sylduria VII – La Cantine des Italiens (15)

Poésie

Pierres dispersées

Dans les chemins creux Au bord des haies Au milieu des herbes follesDispersées ça et là Des pierres Des pierres marquées d'une croix Des pierres lézardées, blessées Des pierres solitaires, cachées D'autres monceaux de pierres Formant un mur inachevé À l'appel du Sauveur Un appel vibrant d'amour Les pierres frémissent Elles reconnaissent sa voix L'appel retentit…… Lire la suite Pierres dispersées

La Cantine des Italiens, Prose, Roman, Sylduria

Sylduria VII – La Cantine des Italiens (14)

Chapitre XIV - Frantsy La princesse Éva n’a jamais cessé de s’impliquer dans la vie sociale de son pays. Le cas de Yannick l’avait fortement interpellée, et elle dut admettre que la Syldurie avait fait trop peu de cas du handicap en général, et de l’autisme en particulier. Conjointement avec sa sœur, elle avait commencé… Lire la suite Sylduria VII – La Cantine des Italiens (14)

Poésie

Le ballet des mots

Mon clavier Comme un oreiller Sur lequel mes doigts se posent Et en mots se métamorphosent Mes pensées sur l'oreiller Forment un ballet gracieux Tel le ciel étoilé Qui fait briller mes yeux Douillettement installée Je laisse voguer mes pensées Les images jaillissent Comme un feu d'artifice Peu à peu les images forment des mots… Lire la suite Le ballet des mots

La Cantine des Italiens, Prose, Roman, Sylduria

Sylduria VII – La Cantine des Italiens (13)

Chapitre XIII - La Bête qui monte de la Mer Alphonse se sent perdu. Il n’a compris qu’une chose, c’est qu’il a quitté la tranquillité de son manoir de Syldurie et la gentillesse aimante de sa vieille épouse pour devenir l’esclave d’un couple de mégalomanes. Il resta silencieux, tête baissée, durant de longues minutes. « Tu… Lire la suite Sylduria VII – La Cantine des Italiens (13)