Poésie

Ma barque est si petite…

Quand tout gronde et mugit sur la mer sans limite,
Que mon cœur apeuré redoute l’ouragan,
Seigneur  ! protège-moi, ma barque est si petite
Et l’océan si grand  ! Il parle, et d’un seul mot toute angoisse me quitte,
Le flot tumultueux s’apaise en un moment.
Seigneur  ! reste avec moi, ma barque est si petite
Et l’océan si grand  ! Au calme, tout renaît, au repos tout m’invite,
L’étoile de la paix scintille au firmament,
Et je chante avec foi  : ma barque est si petite,
Et mon Sauveur si grand  !

Auteur inconnu (cité dans La Bonne semence)

Quand tu passeras par les eaux, je serai avec toi.
Esaïe 43 v. 1 à 2

J’ai découvert ce poème magnifique qui fait écho à notre concours de poésie grâce à Raymond Perron de l’erbt qui le cite dans sa prédication sur Luc 8:22-25 (que je vous conseille d’écouter). Cactus Ren nous informe en commentaire qu’il s’agit d’un cantique ancien, qui nous vient de la Bretagne, ou ce « ma barque est si petite et la mer est si grande » était un proverbe immémorial chez les marins.

Voici une belle interprétation :

Et voici la prédication de Raymond Perron sur Luc 8.22-25 :

Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit : « Passons sur l’autre rive du lac. » Et ils partirent. Pendant qu’ils naviguaient, Jésus s’endormit. Un tourbillon s’abattit sur le lac, la barque se remplissait d’eau et ils étaient en danger.
Ils s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Maître, maître, nous allons mourir. » Il se réveilla et menaça le vent et les flots. Ceux-ci s’apaisèrent et il y eut un calme plat. Puis il leur dit : « Où est votre foi ? » Saisis de frayeur et d’étonnement, ils se dirent les uns aux autres : « Qui est donc cet homme ? Il donne des ordres même au vent et à l’eau, et ils lui obéissent ! »
Luc 8.22-25
Concours de poésie

4 réflexions au sujet de “Ma barque est si petite…”

  1. C’est en effet un magnifique cantique, qui nous vient de la Bretagne, ou ce « ma barque est si petite et la mer est si grande » était un proverbe immémorial chez les marins. Le poète Brizeux l’a mis en vers :

    Mais bien souvent, Seigneur, quand la noire tempête
    Élèvera ses flots au-dessus de ma tête,
    Ainsi que le pêcheur près de sombrer, hélas !
    Vers vous en gémissant je tendrai les deux bras ;
    Mon Dieu, que votre oreille alors s’ouvre et m’entende :
    Ma barque est si petite, et la mer est si grande !

    Voici une belle interprétation :
    http://www.nos-anciens-cantiques.fr/index.php/listeigt/cr/14-cantiques/pelerins/201-mbesp

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup Cactus Ren encore une fois pour les infos ! « Ma barque est si petite et la mer est si grande » était un proverbe immémorial chez les marins, à combien plus forte raison peut-il devenir le nôtre « Ma barque est si petite et mon Sauveur si grand' »…

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir. Le recit est vraiment très profond et spirituel. Il me touche et m’encourage. Je suis contente d’avoir découvert  » Plumes chrétiennes » après tant de recherche sur les écrivains et auteurs chrétiens. Enfin un espace où découvrir et partager ! Shalom. bonjour

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s