Le Voyage du pèlerin, version manga (recension)

Vous n’avez pas pu rater l’événement :  les éditions BLF éditent en version manga le Voyage du pèlerin, le très célèbre roman de John Bunyan (1678).
Difficile pour nous d’être objectifs dans la recension de ce livre, tant nous sommes déjà acquis à l’oeuvre originale de John Bunyan (nous publions d’ailleurs la suite sur ce site grâce aux éditions Théotex, Le voyage de Christiana).
Comme l’a relevé Guillaume Bourin du blog « Le Bon Combat », c’est Charles H. Spurgeon qui en parle le mieux, au milieu d’un sermon :

Lisez n’importe laquelle des productions de John Bunyan, et vous verrez que cela revient presque à lire la Bible elle-même. Il l’a lue, et ce au point que son âme même était saturée par les Ecritures. Et bien que ses propres écrits soient agencés poétiquement, il ne peut nous présenter son Voyage du pèlerin – l’un des poèmes les plus doux qui soient – sans continuellement nous amener à nous exclamer, « cet homme est une Bible vivante ! »
Piquez-le n’importe où, son sang est « biblisé », l’essence de la Bible coule de lui. Il ne peut s’exprimer sans citer un texte, car son âme est pleine de la Parole de Dieu.

Vous pouvez aussi lire, toujours sur « Le Bon Combat », une belle biographie de John Bunyan par Orlando Boyer. Mais revenons au livre, dont voici le résumé proposé par BLF :

Chrétien est un homme ordinaire. Il habite la ville de Destruction. Mais un jour, il se lance dans un long périple en quête de la Cité Céleste. En chemin, il devra traverser la sombre Vallée de l’humiliation et l’effroyable Vallée de l’ombre de la mort. Il devra combattre de puissantes et sinistres créatures telles qu’Apollyon et Belzébul. Il devra affronter ses doutes et ses peurs les plus profondes. Parviendra-t-il vivant alors que tant d’autres sont morts en chemin ? Va-t-il trouver le chemin de la vie ?

Il s’agit bien évidemment d’une allégorie de notre vie spirituelle, qui consiste d’abord à rechercher et à nous laisser interpeller par le message de l’Evangile, puis à marcher selon l’Esprit sans nous laisser décourager par les épreuves, en regardant vers la vie éternelle avec d’autres pèlerins comme nous. Une histoire prenante, actuelle et puissante. Nous ne pouvons pas nous empêcher de penser à chaque page : « J’ai déjà vécu ça, moi aussi ! ». A l’heure où fleurissent des théologies de la prospérité et de la libération, qu’il est bon de se souvenir que notre vie de chrétien est semée d’embûches, d’épreuves, de larmes, de tentations, de chutes, d’amertumes, de dangers… Oui, tout cela nous réconforte et nous encourage à porter notre regard au-delà de ce que l’on voit, au-delà des circonstances de la vie, au-delà des paroles humaines…

J’en viens au manga, qui d’ailleurs se lit à l’endroit. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je n’ai jamais choisi une BD grâce à une recension : je regarde plutôt à la qualité du graphisme. Je salue donc l’initiative de BLF qui propose de feuilleter numériquement les premières pages. En voici quelques unes :

voyagedupellerin1

voyagedupellerin2

Les dessins et les différents points de vue sont tout simplement magnifiques. Le mot japonais « manga » est composé de « ga » (), qui désigne le dessin, et « man » (), qui signifie « exagérer », « déborder ». Les dessinateurs asiatiques (Creator Art Studio) qui ont adapté cette histoire ont su saisir toute la profondeur du roman, en exagérant le trait sans le forcer. Nul autre genre ne pouvait s’emparer aussi bien de l’oeuvre qui se voulait dès l’origine un roman prudemment exagéré. S’il y a quelque chose qui déborde de l’oeuvre, c’est la Bible, la Parole de Dieu, qui nous saute au visage sans nous agresser et nous met en mouvement, irrésistiblement.
On trouve au début du manga une lettre fictive de John Bunyan pour expliquer ce qu’il a voulu transmettre. Elle se termine ainsi :

voyagedupellerin3

C’est légèrement exagéré, ce livre ne remplace pas la Bible. Mais il est vrai que ce livre fera de vous un voyageur plus avisé, moins naïf et moins seul, plus prompt à affronter les épreuves. C’est un livre d’édification, un beau livre, un livre poétique. Un livre pour vous, ou pour votre ami, votre frère, votre sœur, pour Noël ou juste comme ça, pour le plaisir, pour l’art, pour la littérature.

voyagedupellerin4

A retrouver sur BLF store (un clic sur l’image) :

Librairie BLF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s