« Carême » et « Conscience collective »

Carême

C’est la fin de mon carême
Dans lequel je fus éprouvée.
Pause d’alcool dans l’obscurité de mes veines,
Au feu de Dieu j’ai veillé.

Au feu de Dieu, affligée,
Je ne me suis pas vu tomber.
Il y avait là une blessure de cachée.
J’ai prié Jésus pitié.

Mon bien aimé feu en moi
Qui me dit de me relever
Et de méditer que les sons de sa voix,
Ceux qui font évoluer;

L’évolution dans mes veines
Débutant dans l’obscurité
Jusqu’à la cicatrisation de mes peines
En Jésus ressuscité.

Conscience collective

Le monde souffre moins quand on s’en sort
Parce qu’on fait partie d’une conscience collective
Qui sait déjouer les mauvais sorts,
Qui ranime et éveille la pensée positive.

Mélanie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s