Poésie

Des questions ?

Dans nos cœurs, nos pensées,
S’entassent des questions,
Comme des prisonniers,
Au fond de leurs prisons.

Comment les libérer,
Avoir satisfaction ?
Depuis bien des années,
Des interrogations !

Il faut les oublier,
Par des occupations ;
Beaucoup d’activités,
Autour de nos maisons.

Puis un sommeil léger,
Encore des réflexions !
Qui viennent s’emmêler :
Que de complications !

Faudra capituler !
Nous suggère la raison ;
Puisque même nos aînés,
N’ont pas la solution.

Face à ce questionnaire,
J’ai voulu me pencher ;
Pourra-t-il satisfaire,
Ma quête de vérité ?

C’est par une relation,
Appelons-la, piété ;
Et voici mes questions,
Je les ai libérées.

Car les explications
Que m’a données Jésus
Ont ouvert mes prisons,
Quand je les ai reçues.

Lecture : Évangile de Luc chapitre 24 verset 45 :
Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprennent les Écritures.


À lire également sur mon site de poésie :
http://www.poesie-chretienne.com/des-questions-196.html

 Très tôt, l’enfant vous assaille de toutes sortes de questions : « Pourquoi ceci, pourquoi cela ! », et à peine avez-vous donné la réponse, que celle-ci suscite d’autres « Pourquoi ! ».
Devenu adulte, nous ne formulons plus de la même manière, mais notre façon de vivre, de s’interroger sur la vie et son sens, et surtout sur la mort, laisse apparaître que nous n’avons pas la ou les réponses que nous souhaiterions.
Le Psaume 4 met en relief cette question fondamentale, qui demeure en nous jusqu’au jour où nous avons enfin la réponse : « Plusieurs disent : Qui nous fera voir le bonheur ? » (v 7) ; et la recherche de la réponse se trouve dans la suite de notre lecture : « Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! ».

Les disciples qui suivaient Jésus, avaient eux aussi besoin de réponses : « Thomas lui dit : (à Jésus) Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14 v 5/6). Ils avaient la réponse ! Elle était là, près d’eux dans la personne de Jésus-Christ, qu’ils suivaient sans réaliser vraiment qu’il était le Fils de Dieu, envoyé par lui pour sauver l’humanité et donner à chacun de nous les réponses que nous avons besoin pour vivre dans la paix et la certitude quant à notre salut et à la vie éternelle qu’il nous accorde en pardonnant les péchés de tous ceux et celles qui se tournent vers lui.
Ne soyons pas comme Pilate qui posa la bonne question, quand il demanda à Jésus : « Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui répondit : Tu le dis » (Marc 15 v 2).
Que pouvait lui apporter cette réponse, puisqu’il ne la fit pas suivre d’actes de repentance ?
Nous avons la réponse : C’est Jésus ! Mais faisons-la suivre par des actes d’obéissance !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s