Poésie

Cet ennemi méconnu

C’est un jour ordinaire. Le temps s’écoule au rythme des habitudes.
Helena. Jeune femme pleine de rêves, douce et tranquille.
Elle aime et sert Dieu. Malgré les aléas, elle mène une vie sereine.
Plaines ensoleillées et verdoyantes composent la toile de son quotidien.
Mais alors que rien ne le présage, survient la fracture.
Son ciel bleu se voit déchirer par un coup de poignard qui l’atteint en plein cœur.
Une douleur mêlée d’incompréhension la saisit : que se passe t-il donc ?

Le calme fait place à un tourbillon qu’elle ne sait contrôler.
L’atmosphère est assombrie. Il fait froid.
De ses yeux l’éclat est parti, de son visage le sourire effacé.
La tête baissée, elle essaie d’avancer. Le pas est lourd.
Arrivent en foule raisonnements, interrogations.
Hagarde elle se traîne, perdue dans les méandres de ses pensées.

Son esprit balaie du regard les alentours, cherchant un sens à ce qui l’oppresse.
Il erre sans répit dans la profondeur de ses souvenirs, faisant naître un mal-être croissant.
En dépit des larmes, il se laisse entraîner à poursuivre sa trajectoire horizontale.
Rien de ce qu’il trouve ne l’apaise.
Tristesse, frustration, désir de fuir sont sa seule compagnie.
L’abîme se tient à quelques pas de lui, sa bouche béante semble l’attendre avec envie.

Moment de pause.
A bout de lui-même, il se résigne à écourter sa quête infernale.
Epuisée, elle lève vers le ciel un visage blême, adressant un ultime regard aux étoiles.

Quelques secondes, elle détache ses yeux de la sphère humaine pour les tourner vers Dieu.
Et si, quelques secondes, elle s’arrêtait près de Lui ? …
Quelques secondes, suffisantes pour bouleverser son âme.

En un instant elle est face à Sa grandeur et Son immensité.
En un instant, le calme et le silence reprennent place.
En un instant, tout ce qui l’assaille s’évapore.

Tombée à genoux aux pieds du Roi, elle élève vers lui sa voix :
 » O Dieu, devant ta puissance ne résiste aucune forteresse,
Tu brises mes chaînes avec bonté et tendresse.
Dans mon cœur obscurci tu fais jaillir l’étincelle,
ranimant pour Toi le feu et le zèle.
Un seul de Tes regards fait fondre mon cœur,
y ramenant force et chaleur.

Ta grandeur et ta puissance sont sans limites,
Ta majesté sans égal, Ton amour sans faille.
Par mon cœur en peine Tu t’es laissé trouver,
Malgré mes erreurs, à bras ouverts Tu m’accueilles.
Reçois en retour mon cœur et mon amour,
Et à jamais pour qui Tu es, je te louerai. »

Lisa-nina

Ce texte a pour but d’attirer nos regards sur nos pensées qui peuvent être réellement destructrices.
Se laisser aller à ruminer, essayer de comprendre les pourquoi et les comment en ne regardant qu’avec nos yeux, peut nous amener à sombrer.
Avoir des chocs et être ébranlés, cela arrive à tous. Ce qui importe, c’est la manière d’y réagir et de le gérer.
Il est primordial et j’ai même envie de dire indispensable pour nos vies de courir à Dieu dès les premiers instants.
Lui seul par sa lumière, peut changer notre regard et nous aider à voir ce qu’il veut nous enseigner.
Il veut également nous transformer en pointant du doigt ce qui ne l’honore pas, et cela fait mal … mais il est là pour nous guider, nous instruire et nous faire avancer.
Je tiens à remercier ma sœur en Christ Priscille, qui a su me soutenir, me conseiller et m’instruire dans mes moments de réflexions destructives.

Quand les pensées s’agitent en foule au dedans de moi, Tes consolations réjouissent
mon âme. Psaume 94 v.19

Ayez recours à l’Eternel et à son appui, cherchez continuellement sa face !
1 Chroniques 16 v.1

2 réflexions au sujet de “Cet ennemi méconnu”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s