Poésie

Noël !

L’hôtellerie était fermée
Pas de berceau pour l’accueillir !
Les animaux se sont serrés
Pour que l’enfant puisse venir.

Entendez-vous, le plus beau chant ?
C’est pour la joie de ces bergers !
Dieu est amour et il est grand !
La liberté est proclamée !

Et de l’Orient sont accourus
C’était l’étoile qui les guidait
Désirant voir le Roi Jésus !
Car de tout cœur ils le cherchaient.

Oh ! Vous les mages l’avez trouvé !
Pour lui offrir tous vos trésors
Dans cet endroit, le nouveau né
Est adoré, et couvert d’or !

Toi Siméon tu as compris
Que le salut était venu !
Et dans tes bras, oui, tu le pris
Le désespoir ne serait plus !

Quand viendra-t-il dans notre cœur ?
Elle est bien là sa résidence !
Pour que Jésus le seul Seigneur
Soit pour nous tous : délivrance.

Et maintenant que ferons-nous ?
Tout en fêtant cet heureux jour !
Car le sapin comme le houx ;
Nous interpellent à leur tour.

 Lecture : Ésaïe 9 v 5 :
« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné,… »

Ce poème est également sur mon site de poésie:
http://www.poesie-chretienne.com/noel.html

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s