Poésie

Petit matin blafard

Pour ceux qui pleurent les désespérés qui se sont suicidés…

Petit matin blafard
J’ai un gros cafard
Je n’vous dis pas au revoir
Car j’en ai trop marre

Je me promène sur les rails
Je ne vais pas au travail
Face à cette ferraille
J’mets fin à ma grisaille

Jeunesse en détresse
Je cherche une adresse
Je n’ai aucun but
Alors je me bute

Je me donne en spectacle
Regardez ma débâcle
Je voudrais tous vous punir
Q’ ça vous fasse réfléchir

Je m’en fous des autres
Je ne suis plus des vôtres
Ma vie part en morceaux
Je suis un vermisseau

Personne n’a vu mon émoi
Maintenant ramassez-moi
Mon corps est disloqué
Mon âme s’est envolée

Ne laissant que des pleurs
Sur ma vie de malheurs
Moi je vais je ne sais où
Et vous qu’en savez-vous ?

Peut-être auprès de Dieu
Qui Lui sait bien mieux
Il a les clés du séjour des morts
Et s’occupera de mon sort

Mais j’ai trop souffert
Sur cette minable terre
Et de tous ces pourris
Qui font fi de ma vie

Prendra-t’Il pitié
De mon suicide programmé ?
Adieu mes bien aimés
Je recherche la paix

 Sois sans crainte ! Moi je suis le premier et le dernier, le vivant. J’étais mort, et me voici vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts  Apocalypse 1 verset 18

Jésus détient les clés du séjour des morts ! Lui seul peut y avoir accès !

Ne dis pas dans ton cœur : qui montera au ciel ? C’est en faire descendre Christ ; ou : qui descendra dans l’abîme ? C’est en faire remonter Christ d’entre les morts. »
Romains 10 verset 6

Fin de la première partie

Deuxième partie (ils se suicident aussi…)

Peut être en enfer
J’étais un tortionnaire
J’étais une crevure
Fin de l’aventure (qu’impose sa dictature)

Au convoi de la mort
J’ai amené des corps
Qui ont suivi sans réplique
Cette voie fatidique

Un jour tout se paye
Faudra que j’étaye
Tout ce que j’ai volé
A ceux que j’ai aliénés

Faudra que je rende compte
Et que je raconte
Ma vie pharaonique (ou politique)
A Ce Dieu unique

3e partie

Tu as voulu te tuer
Mais tu t’es loupé
A toi de réfléchir
Ce que ça veut dire

Car sur cette terre
Où tout semble misère
Il y a dans le ciel
Ce Dieu éternel

Il a baissé Son regard
Pour te crier gare !
Non ne touche pas
Non ne t’en va pas

Il envoie Ses messagers
Qui te crient danger !
STOP NE FAIS PAS ÇA
Tu ne sais où tu vas !

Tu es un être précieux
La prunelle de Mes yeux
Je veux te mettre à part
Je serai Ton phare

Regarde au sacrifice
De mon unique Fils
Lis dans Ma Parole
La meilleure école

Pour te faire découvrir
Le chemin pour guérir
Et d’autres secrets
De ce chemin resserré

Entrez par la porte étroite, car large et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et il y a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la VIE, et il y en a peu qui le trouvent.
Matthieu 13 versets 13-14

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.
Jean 3 verset 16

Peut être un peu sinistre comme sujet abordé en ce début d’année et c’est pourtant à cette période que beaucoup de désespérés passent à l’acte, puisse-t-il y avoir un mot de consolation pour ceux qui restent, ou un mot percutant pour les arrêter.

Résultat de recherche d'images pour "stop main"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s