Poésie

La femme de valeur!

Comment vous la décrire
La femme vertueuse ?
Laissez-moi vous écrire
Quelques rimes joyeuses !

Une femme de valeur
On la dit « heureuse ! »
Pas d’éclats extérieurs
D’une vie orgueilleuse.

Mais, beauté intérieure
D’une âme généreuse
Répondant au malheur
D’une main courageuse.

Engendrant la confiance
Œuvrant dès le matin
Travail, persévérance !
Elle ne se ménage point.

Elle se rit de l’avenir
Qui appartient à son Dieu
Pas de place aux soupirs
Par ses deux bras vigoureux !

Ô ! Sagesse dans ses propos !
Des instructions aimables
Elle prononce des mots
Ô ! Combien agréables !

Rayonne dans sa maison
En veillant sur chacun
Elle est pleine d’attention
Et sensible à leurs besoins.

Que la grâce est trompeuse !
Et la joliesse est vaine
Mais la femme vertueuse
Plus riche qu’une reine.

La femme qui craint l’Éternel
Est celle qui sera louée
Devant Dieu, c’est la plus belle
Elle sera récompensée.

Lecture : Proverbes 31 v 10 et 1 Pierre 3 v 3 :
« Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a plus de valeur que les perles. »

 « Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. »

Ce poème est également sur mon site de poésie :
http://www.poesie-chretienne.com/la-femme-de-valeur.html

 Ce chapitre 31 du livre des Proverbes, met en relief la place de la femme dans le rouage familial. Il commence par l’instruction apportée par une mère à son fils appelé à régner : « Paroles du roi Lemuel. Sentences par lesquelles sa mère l’instruisit. Que te dirai-je, mon fils ? Que te dirai-je, fils de es entrailles ? Que te dirai-je, mon fils, objet de mes vœux ? » v 1 et 2).

Rôle, ô ! Combien important ! Et la Bible en parlant des rois mis à la tête du peuple d’Israël, mentionne très souvent le nom de la mère : « Josaphat, fils d’Asa, régna sur Juda,…Sa mère s’appelait Azuba, fille de Schilchi. Il marcha dans toute la voie d’Asa son père, et ne s’en détourna point, faisant ce qui est droit aux yeux de l’Éternel » (1 Rois 22 v 41-42).

Puis la suite de ce chapitre, nous décrit la femme vertueuse. Il y a par ce texte, le développement et la mise en pratique de ce qui est écrit dans le livre de la Genèse : « L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2 v 18). Et l’homme reconnaît ainsi que cela est bon pour lui : « Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chai ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme » (v 23).

Une lecture rapide sur la femme vertueuse, semble être en apparence en contradiction avec nos lectures de la Genèse, tant elle est présente, voire même partout dans ces quelques versets et que les mots « son mari », ne sont mentionnés que trois fois ; (v 11, 23 et 28).

Pourtant elle œuvre dans l’ombre, alors que toute sa maison dort paisiblement, elle durant ses nuits, poursuit son travail sans relâche : « Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit » (v 18).

Tout ce qu’elle entreprend dans sa maison comme à l’extérieur, valorise son mari : « Son mari est considéré aux portes, lorsqu’il siège avec les anciens du pays » (v 23).

Certains ont vu par cette femme vertueuse, l’image de l’Église. Mais conservons ce texte pour nous enseigner sur la femme vertueuse, qui rejoint également les écrits de l’apôtre Pierre à ce sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s