Poésie

Ma renaissance !

J’étais dans l’ignorance
Prisonnier de mon péché
Et marchais dans l’errance
Sur un chemin non fléché.

J’ai connu la souffrance
Et mon âme fut blessée
Par ce monde, sa violence
De son esprit révolté.

Mais Dieu dans sa patience
Ne m’a pas abandonné
Et dans sa bienveillance
A effacé mon passé.

La nouvelle naissance
En ce jour est arrivée
Avec elle l’espérance
Qu’avec Dieu tout peut changer.

Sur ma vie sa puissance
Que l’Esprit a déversée
Me donnant l’assurance
Pour affronter les dangers.

En lui, que d’expériences !
Pour mon âme libérée
Vivant la renaissance
Par l’œuvre du crucifié.

Plein de reconnaissance
Pour le chanter, le louer
Et je sais par avance
Que mon chemin est tracé !

Lecture : Jean 3 v 3 :
Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir le royaume de Dieu.

Ce poème, retrace mon histoire et ma rencontre avec Jésus-Christ. Et je sais qu’il est le témoin de plusieurs personnes qui ont expérimenté la même grâce : « Vivre la nouvelle naissance ». Expérience merveilleuse que de vivre cette rencontre, et désormais de vivre autrement ; se savoir pardonné, protégé et accompagné. Ne plus subir les épreuves de la vie comme une fatalité, mais s’appuyer sur Dieu, pour surmonter et triompher.

« La nouvelle naissance » : Propos étrange pour l’interlocuteur de Jésus dans notre lecture, qui ne pouvait pas comprendre, ni imaginer cette œuvre salvatrice et transformatrice que Jésus pouvait opérer dans le cœur humain. En effet cette renaissance est avant tout spirituelle, puis morale, et dans sa grâce en guérissant les corps malades et infirmes, elle devient aussi renaissance physique.

Il nous suffit de suivre quelques personnes des Évangiles, pour confirmer ce commentaire. La femme samaritaine au passé bien chargé, fut transformée par le message du Christ (Jean 4 v 29).

L’apôtre Paul dans sa lettre aux Thessaloniciens rapporte l’expérience qu’ils firent un jour en entendant le message de l’Évangile : « Car on raconte à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le dieu vivant et vrai… » (1 Thessaloniciens 1 v 9).

Terminons par ce chant qui est une invitation pour tous et chacun : « Tu peux naître de nouveau, tu peux tout recommencer, balayer ta vie passée et repartir à zéro avec Jésus pour berger… »

www.poesie-chretienne.com 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s