Poésie

Encore une nouvelle loi

La pluie cogne sur les carreaux
D’un hémicycle désertique
Résonne le cri des corbeaux
Qui ergotent de bioéthique

Encore une nouvelle loi
Frères, la crue est à la porte
Il est temps d’élever nos voix
La brise est de plus en plus forte

La rivière a cassé le pont
Ce petit être est sans défense
Et sur l’écran nous contemplons
L’assassinat de l’innocence

Encore une nouvelle loi
Pourquoi retenir le silence ?
Quelqu’un a crié sur les toits
Dans la nuit de l’indifférence

La boue a tout emprisonné
La dignité et la décence
Ils continuent de s’acharner
Qui punira leur arrogance ?

Encore une nouvelle loi
Lève-toi, juge de la terre !
C’est par le nom de notre roi
Que nous gagnerons cette guerre

Ils s’en prennent à l’éducation
Nos maisons flottent dans le vide
Laisserons-nous nos fondations
Aux griffes des oiseaux avides ?

Encore une nouvelle loi
Entre vos mains, parlementaires
L’eau charrie des corps déjà froids
Nos larmes ne pourront se taire

Chers sénateurs, avant l’effroi
Ecoutez nos humbles prières
Vous avez le pouvoir du choix
Cessez de rejeter la Pierre !

David, 14 octobre 2020

4 réflexions au sujet de “Encore une nouvelle loi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s