Poésie

Ton ciel peut s’éclaircir!

Si ton ciel s’assombrit
Devenant menaçant
Quand s’invitent la nuit,
Tempêtes et ouragans.

Regarde à Jésus-Christ
C’est ton soleil levant
Illuminant ta vie
De ses rayons puissants.

Il est là, aujourd’hui
Toujours aussi présent
C’est le frère, cet ami
Fidèle à chaque instant.

Ne crains donc pas ces bruits
Qui tonnent violemment
Jésus nous l’a bien dit
Voici venir le temps.

C’est celui du Messie
Qui prendra ses enfants
Selon les prophéties
Apportées en leur temps

Et comme il l’a promis
Attendons patiemment
Soutenus par l’Esprit
Restons toujours confiants

Vois ! Ton ciel s’éclaircit
Devenu apaisant
Le soleil qui reluit
Te sourit maintenant.

Lecture : Luc 24 v 29 :

Mais ils le pressèrent en disant : Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin.

Ce sont les deux disciples marchant vers ce village d’Emmaüs, qui seront notre toile de fond pour commenter ce poème. En effet la marche de ces deux hommes est bien sombre et triste en rapport avec la déception qui les animait. Et Jésus ressuscité va marcher avec eux sans qu’ils s’en rendent compte : « Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant ? Et ils s’arrêtèrent l’air attristé » (v 16-17). Et ils vont expliquer à celui qui marche avec eux, pourquoi ils sont tristes, car ils avaient connu des jours heureux avec Jésus de Nazareth, mais depuis sa mort ils n’ont aucune réponse, à part quelques paroles recueillies par des femmes, sans pour cela les rassurer.
Ta vie ressemble peut-être à ces deux hommes, et tu marches vers l’inconnu sous un ciel bien sombre, traînant un fardeau bien trop lourd pour toi. Les évènements t’effraient, et l’incertitude du lendemain pèse sur ta vie.
En accueillant ce compagnon de route, ces deux homes seront transformés et leur joie retrouvée, parce qu’ils avaient rencontré Jésus-Christ le sauveur, le ressuscité ! Leur ciel s’est dégagé, et le soleil de l’espérance a brillé sur leur vie et dans leur cœur. Ils iront l’annoncer aux autres (v 34-36).
Autrefois mon ciel était sombre, pesant sur ma vie, mais moi aussi j’ai rencontré le Sauveur de mon âme, et maintenant je le raconte par ma poésie !

http://www.poesie-chretienne.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s