Défis d'écriture, concours, jeux, Participations, Poésie

L’enfant vivra.

Réponse au défi #7 : écris un poème au futur sur le thème de l’espérance ou de l’espoir

Comme une rengaine, un requiem, un cri, un pieu :

« Prends ton enfant, ton fils unique et puis, tue-le. »

À chaque pas, je me suicide encore un peu,

Est-ce la montagne ou est-ce mon coeur qui est en feu ?

Et pourtant je le sais, je le sens au fond de moi,

L’espoir qui bat, qui se débat : l’enfant vivra.

Comme un effort, une déchirure, il tourne ses yeux :

« Où est le bouc ? Où est l’agneau ? L’offrande à Dieu ? »

Mon sang se tord pour contenir l’horrible aveu :

« Le sacrifice, mon fils, est déjà sur le lieu. »

Et pourtant je le sais, je le sens au fond de moi,

L’espoir qui bat, qui se débat : l’enfant vivra.

Comme un bourreau, plein d’assurance mais malheureux,

Je lie les cordes, prépare son corps, touche ses cheveux.

Il a compris, mais ni ne juge, ni ne m’en veut.

Je lève une main, un bras de mort : c’est un Adieu.

L’Ange a crié : « Retiens ton coup ! Ne frappe pas ! »

Père éternel ! Je le savais au fond de moi !

L’enfant vivra.


Bon, j'ai triché, de toute évidence, puisque mon texte est au présent pour la majeure partie. Je ne suis pas très doué pour la poésie faut dire... Mais bon, je le trouvais suffisamment touchant pour avoir envie de le poster quand même ! Soyez bénis !

9 réflexions au sujet de “L’enfant vivra.”

  1. Comme le dit Véronique : tu as bien fait. Je ne le considère par hors-sujet, car le refrain « l’enfant vivra » est au centre de ce poème. Ce qu’il y de beau avec le futur, c’est qu’il est l’expression d’une certitude, c’est le temps de la foi. J’aime bien la tension entre l’espoir qui bat, légèrement incertain dans sa pulsation, et cette affirmation sans appel : l’enfant vivra. Cela nous rappelle avec force la lutte entre le « déjà » et le « pas encore ». Bravo et merci Jake !

    J'aime

  2. C’est MAGNI FI QUE !!
    On voit tout à fait la torture mentale que subit Abraham…
    Le décalage entre sa réalité et sa conviction profonde…
    magnifique portrait du Père de la FOI.

    J'aime

Répondre à Elise Duvergé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s