Défis d'écriture, concours, jeux, Participations

Héléna

Réponse au défi d’écriture #13 : une fenêtre sur la justice.

Elle avait les cheveux bruns et les yeux bleus océan, ses traits étaient harmonieux et son sourire merveilleux. Elle s’appelait Héléna elle était jeune et avait la vie devant elle.

Cependant, la misère s’en mêla dévastant sur son passage le corps et l’âme de la douce jeune fille.

Quand elle eut dix-huit ans, ses parents périrent dans un terrible accident, la laissant sans le moindre sous.

Trop fière pour mendier, mais si peu instruite pour trouver un travail honorable, elle se mit en quête d’une âme généreuse prête à l’engager.

Par miracle, un homme haut placé la remarqua et lui promit une place en échange de certaines faveurs…

Les mois passèrent et la jeune femme se retrouva enceinte. Elle fut aussitôt congédiée et confiée à la rue, qui s’avère être une cruelle mère.

Ayant perdu tout honneur, toute fierté et tout espoir, elle vendit son corps pour nourrir la chair de sa chair.

Ravagée et souillée, elle était jugée, moquée et calomniée par les passants méprisants.

Sa vie était un enfer fait de froid, de coup et d’outrages. En fait, elle ne vivait plus. Elle n’était plus qu’une ombre fantômatique attendant avec résiliation l’heure de sa mort.

Pourtant, du fond de ce gouffre infâme, allait naître un espoir. Lorsqu’un matin, un homme, différent de ceux qu’elle avait l’habitude de rencontrer, s’approcha d’elle et lui tendit la main.

La femme ivre et abandonnée cracha sur cette main salvatrice. Mais l’homme paisible ne s’en offusqua pas. Il lui dit doucement combien Jésus l’aimait et voulait la sauver.

La femme, bouleversée, leva les yeux vers l’homme au visage tendre. Des larmes coulaient sur ses joues creuses. Durant des années, on l’avait maudite, outragée, violée et battue. Aujourd’hui on lui annonçait qu’on l’aimait.

Elle se releva doucement.

– Pourquoi me dites-vous cela ? demanda-t-elle.

L’homme la regarda avec compassion et lui dit :

– Parce que je sais que c’est la vérité. Dieu aime chaque homme et il a donné son fils en sacrifice afin de sauver ceux qui désirent accepter cette rédemption ! Le voulez-vous ?

Touchée et l’air grave, consciente que cette décision allait changer sa vie, elle répondit :

– Oui, je le veux.

Myriam Craddock

1 réflexion au sujet de “Héléna”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s