Poésie

Ce qui est capital !

C’est le point capital
Qui doit être annoncé
Message principal
Jésus nous a sauvés.

Il prit sur lui le mal
En mourant crucifié
Détruisant l’arsenal
De l’auteur du péché.

C’est notre capital
Richesse imméritée
Et position royale
Glorieuse destinée.

Je suis enfant légal
Car Christ m’a racheté
C’est lui l’Agneau Pascal
À la croix, sacrifié.

Désormais, c’est normal
Je reste à ses côtés
Position idéale
Pour ma tranquillité.

Sa Parole me régale
Et mon âme est comblée
L’Esprit-Saint, le canal
Pour me désaltérer.

Et au terme final
Dieu me fera entrer
Dans un bonheur total
Et pour l’éternité.

Lecture : Hébreux 8 v 1 :

« Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons, un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux… »

Le point capital, le centre du message biblique c’est Jésus-Christ. Depuis le livre de la Genèse jusqu’au dernier, celui de l’Apocalypse, le Christ est présent et c’est ce nom qui doit être le sujet de toute notre attention, et c’est le seul nom qui nous a été donné : « Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 v 11-12). La vie chrétienne est une construction spirituelle, dont Christ est la pierre principale ; sans cette pierre l’édifice ne peut résister aux forces adverses, ni durer dans le temps. Ce même apôtre insistera auprès des chrétiens en soulignant cette réalité : « Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu » (1 Pierre 2 v 4). L’apôtre Paul le confirme quand il écrit aux Corinthiens : « Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ » (1 Corinthiens 3 v 11). Dans toutes ses lettres il appuiera sur cette réalité, car pour lui, comme pour chaque chrétien né de nouveau, il n’y a pas d’autres alternatives, comme il le dit : « Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié » (2 v 2).
Voila ce que nous annonçons : Christ est notre salut !

Venez me rencontrer en direct le mercredi 30 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s