Poésie

Poème pour la nouvelle année (Vanité)

La pluie crépite ce matin
Sur mon jardin aux herbes folles
Comme un flambeau, l’année s’éteint
Les feuilles tremblantes s’envolent

Délavé, le moulin à vent
Rouillé, le vieux pluviomètre
L’hiver a fait fuir le vivant
Le chat ne sait plus où se mettre

Les moineaux sont partis sans bruit
Sur la table, des verres vides
Une corbeille de beaux fruits
Et un vase aux reflets livides

Mais soudain, je lève les yeux
Le Soleil se crée un espace
Feu tournoyant et merveilleux
La Vanité cède sa place

Danse enflammée, pinceau précis
Une nouvelle année se lève
Toute l’esquisse s’éclaircit
D’un seul élan, je me relève

Mon jardin reprend des couleurs
La colombe étire ses ailes
Volons vers le monde sans pleurs
Où toutes choses sont nouvelles…

David, 1er janvier 2023

5 réflexions au sujet de “Poème pour la nouvelle année (Vanité)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s