Classiques, Poèmes Classiques

Minuit, chrétiens… (Placide Cappeau)

Minuit, chrétiens, c’est l’heure solennelle
Où, dans l’heureux Bethléem, vint au jour
Le messager de la bonne nouvelle
Qui fit, des lois de sang, la loi d’amour.
Le monde entier tressaille d’espérance
A cette nuit qui lui donne un Sauveur.
Peuple, à genoux ! Attends ta délivrance !
Noël, Noël ! Voici le Rédempteur.

De notre foi que la lumière ardente
Nous guide tous au berceau de l’Enfant,
Comme autrefois une étoile brillante
Y conduisit les chefs de l’Orient !
Le roi des rois naît dans une humble crèche.
Puissants du jour, fiers de votre grandeur,
A votre orgueil c’est de là que Dieu prêche :
Courbez vos fronts devant le Rédempteur.

De l’opulence il dédaigne les charmes ;
Toute hauteur s’abaisse devant lui.
De l’infortune il vient sécher les larmes
Et du plus humble il veut être l’appui.
Pauvres souffrants, près de lui dans l’étable
Voyez les rois et le simple pasteur !
Comme eux l’Agneau vous convie à sa table :
Consolez-vous aux pieds du Rédempteur !

Le vieux monde, à sa voix, soudain se régénère,
La terre se fait libre et le ciel est ouvert.
L’homme, sans son esclave, a reconnu son frère,
Et l’amour vient unir ceux qu’enchaînait le fer.
Ah ! laissons éclater notre reconnaissance !
C’est pour nous tous qu’il naît, et qu’il souffre, et qu’il meurt.
Debout, peuple, debout ! Chante ta délivrance !
Noël ! Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur !

Placide Cappeau (1843)

Placide Cappeau était un négociant en vins, plutôt connu pour ses opinions anticléricales. Au début de l’année 1843, l’abbé Maurice Gilles, curé de Roquemaure (le village natal de Placide Cappeau), décide de faire restaurer les vitraux de la collégiale Saint-Jean-Baptiste. Il demande alors à Cappeau de composer un chant de Noël afin de célébrer dignement la fin des travaux, ce qu’il fit. Personne alors ne se doutait un seul instant de l’immense succès que ce cantique obtiendra par la suite, grâce notamment à la mise en musique par Adolphe Adam en 1847.

Que pensez-vous de ce cantique ?

1 réflexion au sujet de “Minuit, chrétiens… (Placide Cappeau)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s