Poésie

Retrouvailles

Chaque jour tu étais là si prêt de moi

mais je n’ai reconnu ton amour que sur la croix

Tu m’as dit je t’aime en mourant

Ta mort sauvage me fit croire que tu disparus dans le néant

Tu me donnas la preuve ultime et définitive que tu vis en ressuscitant

Toutes ces heures cruelles dans l’émoi et la consternation

volèrent en éclats lorsque la flamme de ma foi s’alluma par ton ascension

Là, je vis quelques instants le ciel et l’Éternité

Je compris qu’une vie pour toi valait la peine d’être vécue contre vents et marées

Sur terre, je poursuis courageusement  mon chemin

J’attends avec joie le jour sans fin après la fin

Je serai de nouveau avec toi dans ce si beau jardin

Ni le temps, ni l’espace, ni la souffrance, ni la mort ne pourront nous séparer

Ce sera nos retrouvailles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s