Jeux, défis, concours, Prose

Autour du déluge… (par Alain Guegan)

Ce dialogue est une réponse au défi d’écriture : écris un dialogue. Il faut inventer un dialogue entre les animaux des photographies proposées. Ce dialogue devra posséder une morale plus ou moins explicite (= un enseignement qui se dégage, une conduite que les propos invitent à tenir). La forme du dialogue doit être maintenue sur l’ensemble du texte.

Chez les girafes…

Zoé : Eh, les amis, vous connaissez la nouvelle ?

Toutes : Non ! De quoi s’agit-il ?

Zoé : Notre créateur a choisi un homme et toute sa famille, pour construire une arche !

Une girafe, après un silence béat : Pourquoi notre créateur demanderait-il cela ??

Zoé : Pour éviter le déluge qui va s’abattre sur toute la création ! Surtout, j’ai entendu que nous avons été choisis avec Charlie pour représenter notre espèce.

Une girafe, sceptique : Ah, comment s’appelle cet homme ?

Zoé : Noé, c’est un homme juste devant l’Eternel. Dépêchons-nous, nous n’avons pas trop le temps ! Mais… où est Charlie ?

Une girafe : Je parie qu’il fait encore la causette !

Zoé : Je vais le chercher, pour que nous puissions partir le plus rapidement possible, le cœur tranquille.

Chez les mésanges…

Caroline : Bon, prenons des forces, un grand voyage nous attend ! Buvons !

Léo : A quoi bon ? Nous trouverons de l’eau en chemin. Et puis, ce Noé, ce sont des balivernes, encore un mythe inspiré des païens !

Caroline : Comme tu veux, mais moi j’y vais ! Il y a urgence, si nous voulons arriver à temps chez Noé et sa famille… Adieu !

Léo, à contrecœur : Ca va, ça va, j’arrive !

Du côté des hominidés. Bertrand et Chi’ta se font beaux pour le départ.

Bertrand : Attends Chi’ta, je vais t’épouiller. Tu ne peux pas te présenter comme ça devant Noé, on dirait un sac à puces.

Chi’ta : Oui, tu as raison. Mais toi aussi, tu as besoin que je t’épouille pour être présentable devant nos hôtes. Je suis peut-être un sac à puce, mais on pourrait manger à dix sur toi… N’oublie pas que nous avons été choisis pour représenter notre espèce.

Bertrand, agacé : Ah et puis zut ! Allons-y comme ça avant que ce ne soit trop tard ! J’ai vu une mésange qui allait dans cette direction et elle avait l’air de sortir du nid…

Chez les brebis…

Géraldine: Tu te rends compte, Paulo ! Noé a décidé que ce serait par nous que notre lignée continuera à vivre. Quelle responsabilité le créateur nous a donnée !

Paulo : C’est sûr que c’est mieux que d’apprendre que nous allons passer à la casserole ! Quelle opportunité, cette croisière… J’imagine déjà… les petits cocktails sur le pont… les parties d’échecs jusqu’au soir…

Géraldine : Bon arrêtons de rêvasser, nous avons un voyage à faire ! Même si ce n’est pas loin, il faut nous préparer. Ne soyons pas en retard.

Paulo : …les couchés de soleil sur la mer… les parties de belote avec les girafes…

Géraldine, d’un ton sec : Eh, oh !! Fais ta valise plutôt. Et n’oublie pas les chaussettes en laine de Mamie Huguette.

Du côté du désert de Namib, ou vit un couple de suricates.

Manoha: Pourquoi regardes-tu le ciel ?

Manoelle : Je regarde le ciel parce que j’ai entendu qu’il devait y avoir un déluge et je ne vois pas un nuage. Le ciel est bleu comme le lac de l’oasis de la grande dune.

Manoha, regardant aussi le ciel : Tu as raison, rien à l’horizon, mais cela ne doit pas nous faire douter. C’est le créateur lui-même qui a demandé à Noé de construire une arche.

Manoelle : Tu as raison Manoha. Surtout que nous avons été choisis pour représenter notre espèce ! Arrêtons de scruter le ciel et allons-y !

Chez les marmottes.

Charlotte, toute enjouée : Youpi ! Nous allons changer d’horizon. Depuis le temps que j’attends ce moment…

Une marmotte, se jetant sur l’autre marmotte dans sa joie : Quitter nos montagnes, nos visiteurs du dimanche, nos douleurs articulaires de vieilles marmottes… vivre quoi !

Charlotte : C’est plus que cela. Nous allons rencontrer Noé et sa famille, ainsi que tous les représentants du royaume des animaux petits et grands et infiniment petits ! Une dernière croisière vers une nouvelle terre !

Une marmotte : Comme le créateur l’a annoncé…

Fin

La création attend ce moment. Romains 8:19

Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Ephésiens 2.10

De même qu’il y a eu un déluge, de même il y aura un autre événement de ce type. 2 Pierre 3:5-7

Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Matthieu 24.36

Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. Actes 1.11

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s