Défis d'écriture, concours, jeux, Participations

Repentance d’un collier d’exception

Aujourd’hui, j’éprouve regrets, remords et honte. J’implore la clémence de ceux que j’ai conduits à la faute. Il est trop simple de dire qu’ils sont les uniques responsables de leurs péchés. Je le reconnais, j’ai amené des faibles à malmener les codes et surtout les commandements de Dieu. J’ai usé de l’éclat de ma beauté pour enlever le peu de raison qui subsistait parfois en eux. Face à moi, ils étaient tétanisés, comme enveloppés de brouillard. J’étais si sûr de moi, qu’à tout moment, il me semblait que j’aurais pu faire vaciller la volonté, la détermination.

J’ai été créé pour attiser l’envie, la convoitise, la luxure. J’ai conduit au vol, à l’infidélité, peut-être au meurtre, a-t-on laissé entendre. J’ai traversé le temps. Pour comprendre mon pouvoir, regardez ces gens dominés par la frivolité, ces yeux où s’anime l’émerveillement, ces haies d’honneur faites aux élégants, aux riches, aux puissants. Entendez ces paroles qui traduisent l’éblouissement ressenti face au luxe et à l’éphémère apparence.

Aujourd’hui, j’ai le souvenir de couchers et de levers de soleil plus beaux que toutes les parures conçues par des joailliers, achetées par les plus fortunés.

J’ai vécu des années marquées par la superficialité, des temps d’esclavage. J’ai ignoré la délivrance du cœur qu’apporte la candeur. De mon âme, s’élève une prière dans laquelle  j’implore de devenir modeste comme une fleur sauvage, une herbe ou un nuage, de découvrir tel un enfant les charmes des petits riens, de devenir moi-même une sorte de grain de sable parmi mes frères et sœurs. Je me considère pareil à un pharisien et je demande grâce. 

Je promets de changer même si je changerai sans doute dans la douleur, étape après étape. Je multiplierai les prières pour y parvenir. Je m’inscrirai dans la famille des bijoux de pacotille, des colliers qu’on ne dérobe pas, qui ne rendent pas les femmes infiniment désirables, qu’on ne revend pour des sommes folles, pour lesquels on ne prend pas le risque de blesser ou d’ôter la vie.

Micheline Boland

Ce texte est un participation au défi d’écriture #10 : Fais parler un objet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s