Poésie

Armistice

C’est la fin. Les canons ont cessé de tonner,
Les cloches de la paix sonnent à toute volée ;
Un chant de liberté monte entre les allées ;
Les funèbres corbeaux s’envolent, étonnés.

Encrassés et troublés, nous relevons les yeux,
Les armes au bout des bras, tout ruisselants de larmes ;
Est-ce vraiment la fin ? Ou, de nouveau, l’alarme ?
Comment pourrions-nous croire à un son si joyeux ?

Sonnez, cloches de paix, la fin de ce conflit,
Sonnez joyeusement car tout est accompli !

Hier encore on tirait, sans trop savoir sur qui,
La fumée des fusils tapissait les tranchées ;
Notre orgueil flamboyait dans des flaques tachées
De sang, au beau milieu de nos terrains conquis.

Nos grands drapeaux dressés étaient notre fierté ;
Rafales de folie ! Oui, nous étions en guerre
Contre l’Eternel Dieu. Pardon à tous nos frères !
La haine est bien tapie dans notre humanité…

Sonnez, cloches de paix, la fin de ce conflit,
Sonnez joyeusement car tout est accompli !

C’est la fin. Le wagon se tient dans la clairière.
Les obus et le front ne sont pas éloignés ;
Notre main tremble un peu au moment de signer :
Il nous faut oublier ce qui est en arrière

L’armistice est écrit avec l’encre du sang
De Christ. Quelle folie ! Puni à notre place !
Mort pour ses ennemis, ô clarté de la grâce !
Par la foi, signons-le : son message est puissant…

Sonnez, cloches de paix, la fin de ce conflit,
Sonnez joyeusement car tout est accompli !

C’est le commencement. Notre wagon avance
Bien placé sur des rails préparés à l’avance ;
La voie est éclairée de justice et de paix,
Louons Dieu à jamais, célébrons ses hauts faits !

Bien sûr, il y aura des tristesses profondes ;
Bien sûr, il y aura des tristesses du monde ;
Mais alors sonneront les cloches de la vie
Qui de nouveau vaincront notre mélancolie…

Sonnez, cloches de paix, la fin de ce conflit,
Dans tout notre pays, au-delà des frontières,
Sonnez joyeusement car tout est accompli !
Entendez-vous leur bruit ? Elles disent : prière !

David, 20 octobre 2021

Ce texte a été écrit en réponse au défi d’écriture n°11 : de la tristesse à la joie. Le 11 novembre 1918 à 11H00 le cessez-le-feu entraîne des volées de cloches, annonçant la fin d’une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils. 

Pour prolonger la réflexion : Un armistice avec Dieu, par Dominique Angers (Site ToutPourSaGloire.com)

2 réflexions au sujet de “Armistice”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s