Défis d'écriture, concours, jeux, Participations, Poésie, Réécritures

Vide, sans lui (rondeau)

Vide, sans lui, mon âme inassouvie
Erre sans fin sur la terre asservie,
Terne au-dedans, mais brillante au-dehors,
Ses qualités jettent des reflets d’or.
« Quelle bonté ! Quels talents ! Je t’envie… »

Un bruit strident sans aucune harmonie
Une cymbale, un cuivre à l’agonie,
Qui fait vibrer soudain ce qui est mort.
Vide, sans lui.

Mais ce matin, voici l’aube bénie
Qui me remplit d’une paix infinie.
Un son nouveau résonne dans mon corps,
C’est le parfait et le premier accord
De son amour ;  puis c’est la symphonie…
Vide, sans lui.

David, le 7 septembre 2022

En réponse au défi d’écriture n°17 : j’aurais beau

9 réflexions au sujet de “Vide, sans lui (rondeau)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s