Poésie

La chair ou l’Esprit?

Je me suis converti,
Et depuis c’est la guerre ;
Car je veux que l’Esprit,
Puisse dominer la chair.

Comment être vainqueur,
Dans mes situations ?
L’ennemi, le menteur,
Pousse à la tentation.

Je suis bien disposé,
Pour plaire à mon seigneur
Mais souvent entraîné,
Par le monde extérieur.

Beaucoup d’invitations,
Pour les choses futiles !
Peu de consécration,
Qui semble difficile.

C’est un impératif.
L’Esprit doit triompher
Et que par mes motifs,
La chair soit détrônée

Je veux être rempli
Pour écraser la chair ;
Et par le Saint-Esprit,
Pas d’autres choix à faire.

La Parole qui le dit,
C’est au moi de se taire
Car pour nous c’est écrit :
Pour vaincre l’adversaire.

Lecture : Galates 5 v 16 et 17 :

Je dis donc : marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas
Les désirs de la chair.
Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit,
Et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ;
Ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point que ce vous voudriez.

Autrefois ce combat n’était pas le nôtre, car c’était la chair qui nous dominait, qui gérait notre quotidien et nous imposait sa loi ; celle-ci nous égarait sur les chemins du péché dont nous étions ses esclaves. Pourtant cette lettre de Paul aux Galates est adressée à des hommes et des femmes qui ont fait cette rencontre avec Dieu par leur conversion en recevant Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Et c’est par l’œuvre du Saint-Esprit qu’ils ont été convaincus de péché et se sont convertis, devenant des nouvelles créatures.
Maintenant ces Galates sont en guerre, car au Saint-Esprit vient s’opposer les forces de la chair qui cherchent à détruire celles de l’Esprit, comme Paul l’explique dans sa lettre.
Paul lui-même a connu ce combat, quand il s’exprime ainsi : « Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : J’ai la volonté et non le pouvoir de faire le bien » (Romains 7 v 18).
Il faut donc donner la possibilité à l’Esprit de s’exprimer et de s’imposer. Un pasteur donna cette anecdote à un chrétien venu lui demander conseil, justement sur ce combat qu’il menait pour que l’Esprit prenne le contrôle de sa vie : « il y avait deux chiens, l’un noir et l’autre blanc, et ces deux animaux se battaient, mais le noir étant plus robuste dominait le blanc, plus faible. Le pasteur posa donc cette question à l’homme venu chercher conseil auprès de lui : « que feriez-vous pour que le chien blanc repousse le noir ? Nourrissez davantage le blanc et privez de nourriture le noir, répondit notre homme ! »
« Faites ainsi pour votre vie spirituelle, nourrissez l’Esprit par la prière, et la méditation de la Parole et arrêtez de nourrir la chair, et elle deviendra faible ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s