Défis d'écriture, concours, jeux, Enoncés

Défi d’écriture #19 – Ecris un pantoum

Les coquilles en littérature sont un peu comme les maladresses en cuisine, il arrive parfois qu’elles laissent une empreinte durable. Dans une note des Orientales, Victor Hugo écrit :

« (…) Nous terminons ces extraits par un pantoum [sic] ou chant malai [sic], d’une délicieuse originalité… Lire le poème

Il écrit pantoum (avec un m) au lieu de pantoun (avec un n), du malais pantun. L’éditeur n’y voit que du feu (c’est peut-être même ce dernier qui fait l’erreur). C’est ainsi que cette forme poétique s’installera sous ce nom (certains poètes reviendront plus tard au nom de pantoun). Les règles précises de cette forme s’élaborèrent en France, grâce notamment à Théodore de Banville. Auguste Dorchain trouvait cette forme « dangereuse et complexe », nécessairement réservée aux « excellents ouvriers de poésie ». En effet, voici les cinq règles qu’il faut respecter pour réussir un pantoum :

  1. Le pantoum est composé d’une suite de quatrains (strophes de quatre vers). Le nombre de quatrains est illimité, mais doit être supérieur à six.
  2. Il doit être en octosyllabes ou décasyllabes et la longueur du vers doit être préservée tout au long du poème.
  3. Le premier quatrain doit contenir 4 vers différents dont les rimes alternent (rimes croisées).
  4. Le deuxième quatrain reprend deux des vers de la première strophe. Le deuxième et le quatrième vers du premier quatrain sont repris respectivement en tant que premier et troisième vers du deuxième quatrain. Cette construction répétitive se poursuit de la même manière de strophe en strophe. Le tout dernier vers du poème reprend le premier.
  5. La particularité vraiment originale du pantoum réside dans le sens : il développe dans chaque strophe, tout au long du poème, deux idées différentes. La première idée, contenue dans les deux premiers vers de chaque strophe, est généralement extérieure et pittoresque, la deuxième idée, contenue dans les deux derniers vers de chaque strophe, est généralement intime et morale.

Lire l’article « Du pantoun au pantoum »

Voir l’article « Pantoum » de Wikipédia

Lire ce que dit Auguste Dorchain du Pantoum dans « L’art des vers »

Cependant, malgré la difficulté, Cœur de mots m’a récemment suggéré de lancer le défi aux lecteurs et auteurs de Plumes Chrétiennes… Alors, allons-y !

Défi d’écriture #19: écris un pantoum.

Publication (plusieurs possibilités) :
– sur vos blogs en mettant un lien vers cet article,
– en envoyant vos textes à plumeschretiennes@gmail.com (publication en tant qu’auteur invité),
– directement ici pour les auteurs du site,
– sur notre groupe Facebook Ecrire en tant que chrétien

Fin : février 2023

Lire les publications : Pantoum

Les faux pantoums

L’un des pantoums le plus cité en exemple est Harmonie du soir de Baudelaire… alors qu’il n’en est pas vraiment un.

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Baudelaire, Harmonie du soir

Ce pantoum très irrégulier déroge aux règles sur bien des points fondamentaux : il ne développe qu’un seul thème, il est en alexandrins, les rimes des quatrains sont embrassées et non croisées, il ne possède que deux rimes et son dernier vers diffère du premier. En fait, seule la reprise des vers fait penser aux pantoums. Baudelaire lui-même ne l’a jamais qualifié ainsi.

Exemples de vrais pantoums

Les exemples les plus aboutis de pantoums sont à rechercher chez Leconte de Lisle ou sur encore ici même, grâce à Cactus Ren :

Pantoum de la Poussière

Le ciel du soir a son secret,
Il est écrit dans la poussière.
Mon bien-aimé s’est fait discret,
Parti jadis, dans la lumière.

Il est écrit dans la poussière,
L’air vespéral, si langoureux.
Parti jadis, dans la lumière,
Reviendra-t-il, cet amoureux ?

L’air vespéral, si langoureux,
Un peu de cendre et il s’enflamme.
Reviendra-t-il, cet amoureux,
Prince vainqueur de ma pauvre âme.

Lire la suite

Dans le cadre de ce défi, il sera possible d’écrire de faux pantoums, puisque nous sommes dans une perspective d’apprentissage ! Mais l’idée serait de se rapprocher le plus possible de la véritable forme.

Intermède

La musique s’est très vite emparée du pantoum. Par exemple, le deuxième mouvement du Trio pour piano, violon et violoncelle en la mineur (1914) de Maurice Ravel est un pantoum où le thème des cordes répond en alternance au thème développé par le piano :

5 réflexions au sujet de “Défi d’écriture #19 – Ecris un pantoum”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s