Rose de Jéricho (une illustration pour Jean 3)

Il y a peu de choses que je regarde à la télé, si ce n’est les reportages animaliers et le sport. C’est en regardant un reportage sur France 2 intitulé « Petits animaux, miracles de la nature » (diffusé le samedi 27.01.18, à voir à la fin de l’article) que j’ai découvert une plante surprenante : la rose de Jéricho. Tout comme Jéricho sans cesse reconstruite, cette plante est douée de la capacité de reviviscence (propriété de reprendre vie à l’humidité, après avoir été longtemps desséché)
La Selaginella lepidophylla (son nom scientifique) se vide presque intégralement de son eau lors des sécheresses. Elle abandonne sa couleur verte et parait comme morte. Elle peut survivre ainsi plusieurs années. En cas de fortes sécheresses, elle peut se détacher de ses racines et se laisse porter par le vent pour trouver de l’eau. Lorsqu’elle en trouve enfin, ses feuilles s’ouvrent et reverdissent en quelques heures. Les botanistes l’appellent d’ailleurs « plante de la résurrection ». Cela m’a bien sûr fait penser au passage de Jean 3 sur la nouvelle naissance, d’où ce petit poème…

Rose de Jéricho

Rose de Jéricho
Tes branches sentent la poussière
Tu as eu bien trop chaud
Dans ce désert

Ecoute : le vent se lève
C’est ton heure, petite boule
Car tu n’as plus de sève
Coupe toi, roule !

Entends l’eau qui s’écoule
Au-delà du sable qui houle
Laisse toi donc mouvoir
Dans cet espoir

Tu fais vibrer le temps
Après la mort, le mouvement
L’immobile s’achève
Car tu t’élèves

C’est ici, tu y es
Plonge tes racines dans l’eau
Pour vivre de nouveau
Ressusciter !

Quel spectacle inouï
Tes sèches ramures s’étirent
Tu t’ouvres vers la vie
Vers l’avenir

L’eau bientôt vient du ciel
Tes spores éclatent et s’éparpillent
Et à leur tour s’habillent
De l’essentiel

Le vent souffle où il veut
C’est lui qui te mène vers l’eau
Ô création de Dieu
Née de nouveau…

Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu. »
Nicodème lui dit : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître ? »
Jésus répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.
Ne t’étonne pas que je t’aie dit : ‘Il faut que vous naissiez de nouveau.’
Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient, ni où il va. C’est aussi le cas de toute personne qui est née de l’Esprit. »
Jean 3 v.3-8

Le replay de l’émission n’est plus disponible, mais vous pouvez revoir le passage concerné ci-dessous avec les commentaires en anglais. Prenez une minute, arrêtez vous un peu, admirez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s