Jeux, défis, concours, Prose

L’épouillage

Ce dialogue est une réponse au défi d’écriture en cours : écris un dialogue. Il faut inventer un dialogue entre les animaux des photographies proposées. Ce dialogue devra posséder une morale plus ou moins explicite (= un enseignement qui se dégage, une conduite que les propos invitent à tenir). La forme du dialogue doit être maintenue sur l’ensemble du texte.

– Simia ? C’est toi qui gémis ?
– Je me sens tellement stressée aujourd’hui !
– Veux-tu que je t’épouille, Simia ?
– Oh ! Ça c’est gentil, Guenette ! Bien volontiers !
– Installe-toi confortablement… Voilà…
– Mmmh, ça fait du bien !
– Et pourquoi es-tu si stressée, Simia ? As-tu beaucoup à faire ?
– Oui, enfin… comme tous les autres singes. Tu sais bien, il faut entretenir ses enfants, sa famille, son logis, son corps, son esprit et réussir sa vie… Honnêtement, ça m’angoisse…
– Tu te sens esclave ?
– C’est exactement ça !
– Mmmmmh !
– Quoi ?
– Je viens de trouver un pou. C’est trop bon ! Mais qui est donc ce maître qui te surmène ?
– Mon maître ?
– Tout esclave en a un…
– Euh…
– Le regard des autres ?
– Peut-être…
– Les exigences que tu te fixes ?
– C’est possible…
– La peur de rater ta vie ?
– Il y a de cela…
– L’envie de faire ce que tu veux ?
– Eh bien oui… Je veux réussir ma vie à mes yeux et aux yeux des autres. J’ai envie d’être une guenon épanouie et accomplie. Il faut que je me fixe les objectifs appropriés pour y parvenir !
– Mais alors, ne serais-tu pas, toi, ton propre maître ?
– Non… Peut-être… Si… Je crois que tu as raison…
– Es-tu donc un maître impitoyable, Simia ?
– Non, je veux juste faire du mieux que je peux et me réaliser, être heureuse.
– C’est un rude esclavage.
– Quoi ?!
– Je dis qu’être responsable de son bonheur est un travail sur-simien. Epuisant, stressant, éreintant. Et impossible à réaliser.
– Hum… En tout cas, je suis épuisée, stressée et éreintée. Et pas heureuse… Tu as peut-être raison…
– Et obtenir le bonheur est le résultat que tu exiges de toi ? C’est ce que je disais : tu es un maître impitoyable.
– Je suis donc esclave de moi-même ?! Quel malheur ! Mais si je ne m’occupe pas de mon bonheur, qui le fera ?
– C’est une quête impossible, Simia, laisse tomber.
– Ah, mais… C’est que j’ai envie d’être heureuse, moi ! Et puis, Guenette, toi tu as l’air toujours si paisible. Comment fais-tu ?
– Moi ? J’ai renoncé à chercher le bonheur.
– Tu sembles pourtant l’avoir trouvé.
– C’est vrai. Tu sais, je l’ai trouvé en cessant de le chercher. J’ai changé de maître, tu vois. Avant, je me servais moi-même, maintenant je sers le Seigneur. Avant, je cherchais le bonheur et je ne trouvais que le stress. Maintenant je cherche à plaire à Dieu et cela me rend heureuse. Oh ! Attends ! Encore un petit pou ! Mmmmh ! Délicieux !
– …
– …
– Guenette, veux-tu que je t’épouille à ton tour ?
– Avec grand plaisir, Simia !
– Je serais heureuse de le faire ! Et de croquer quelques poux…

(Et moi, je suis souvent comme Simia…)

6 réflexions au sujet de “L’épouillage”

  1. Je suis d’accord avec PetitPretre ! L’idée de partir sur ll’épouillage qui est l’action d’ôter les parasites qui perturbent un semblable… rien que là, un bel écho de l’action instinctive de l’amour fraternel, toute la pensée du texte est déjà là, super !

    J'aime

      1. Haha ! Merci pour la sincérité.
        Eh bien vous avez débordée de talent malgré vous, aucun souci ça arrive à tout le monde, surtout aux meilleurs 😉
        Bonne journée, soyez bénie

        J'aime

  2. Merci Marina d’avoir relevé le défi ! C’est le premier avec cette image, bravo ! Les commentaires précédents ont raison de signaler le double niveau lecture, qu’il soit conscient ou non. On se sent tour à tour Guenette et Simia, parfois débordé par notre propre stress quotidien et parfois entièrement paisible en Christ. Il est question d’abandon, de changement radical et, finalement, des poux qui nous restent sur les épaules…

    J'aime

Répondre à Jake Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s