Poésie

Prépare ta délivrance!

Consolez mon peuple, paroles du Seigneur
Car son Dieu vient vers lui, pour parler à son cœur
Fini l’esclavage ! Il vient le libérer
La main de l’Éternel, sur lui s’est posée.

À travers le désert, dessinez le chemin
Préparez le sentier, tracez votre destin
Que les lieux élevés, soient soudain abaissés
Et que chacun comble, ses routes crevassées.

Que le bras du Seigneur, se lève maintenant
Toute chair peut voir Dieu, devenir son enfant
Annonce de l’Éternel, et pour nous c’est écrit
Notre Dieu a parlé, de sa voix il a dit :

Comme l’herbe des champs, ou la fleur oubliée
Ainsi est tout homme, que la vie a lassé
Il paraît pour un temps, s’en va comme une fleur
Mais seule subsistera, la Parole du Seigneur !

Va sur la montagne, pour la bonne nouvelle
Élève avec force, le nom de l’Éternel !
Qui vient pour te sauver, te prendre dans ses bras
Comme le bon berger, Jésus te conduira.

Lecture : Ésaïe 40 v 1-2 :

Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. Parlez au cœur de Jérusalem, et criez lui que sa servitude est finie, que son iniquité est expiée, qu’elle a reçu de la main de l’Éternel au double de tous ses péchés.

Le livre du prophète Ésaïe est souvent vu par les théologiens comme le cinquième Évangile. Il nous présente le ministère de Jésus-Christ, et confirme ainsi son œuvre salvatrice. Dans ce chapitre quarante, la grâce de Dieu se révèle et s’impose merveilleusement, ouvrant la porte de la liberté et de la compassion ; il met en relief et en action ce que Paul déclare dans cette lettre aux Romains : « …mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce règne la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 4 v 20-21).
Si la grâce de Dieu se manifeste dans ce chapitre, elle est en relation avec la mise en œuvre de ces paroles : « Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l’Éternel, aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu. Que toute vallée soit exhaussée, que toute montagne et toute colline soient abaissées !… » (v 3 et 4). Et la suite nous dit : « Alors la gloire de l’Éternel sera révélée, et au même instant toute chair la verra… » (v 5). Ces paroles ont été appliquées par la venue et le ministère de Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus-Christ. Si nous voulons voir la gloire et la puissance de Dieu dans nos vies, nous devons nous aussi préparer le chemin du Seigneur, afin que sa grâce soit répandue dans nos vies.
Comblons la vallée du doute par le moyen de la foi qui s’appuie sur ce que Dieu dit et qu’il promet à chacun. Mais renversons les montagnes de nos raisonnements pour devenir simples comme des petits enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s