Parole de Dieu, par Laurent Drelincourt

Qui peut assez louer ô grand Dieu Ta parole !
C’est un glaive tranchant, un trésor précieux :
Un son qui retentit de l’un à l’autre pôle,
Un miroir de ta face, un rayon de tes yeux.

C’est de la vérité l’admirable symbole
C’est le lait des enfants c’est le vin des plus vieux ;
C’est aux pauvres mortels, le phare et la boussole
Qui conduit sûrement leur vaisseau vers les cieux.

C’est la douce rosée et la riche semence
Qui fait germer la foi, qui produit l’espérance,
Et qui nous fait revivre au milieu du trépas.

Ainsi malgré l’enfer et malgré son envie,
Ni vivant, ni mourant je ne périrai pas
Puisque j’ai dans mon cœur ce principe de vie.

Par Laurent Drelincourt

laurentdrelincourt300Laurent Drelincourt (1625-1680), est un poète et pasteur français du XVIIe siècle.Prédicateur connu et reconnu, il aime utiliser toutes les ressources du verbe pour convaincre ses auditeurs. Rien d’étonnant à ce qu’il prolonge ses réussites oratoires dans la poésie, qu’il cultive sous la forme unique du sonnet.
Ses 160 Sonnets chrétiens (Niort, 1677), sont organisés selon une architecture à la fois théologique et autobiographique. L’auteur y partage sa fascination pour la création et pour les histoires bibliques, mais nous parle aussi de l’homme, fragile par sa nature, mais solide par sa foi. Loin du style baroque de l’époque, les sonnets de Laurent Drelincourt portent un regard plein d’espérance sur la condition humaine ; et nous édifient encore aujourd’hui.

2 commentaires sur “Parole de Dieu, par Laurent Drelincourt

  1. Félicitations pour cette initiative !

    J’apprécie particulièrement que vous vous soyez souvenu de Laurent Drelincourt. Mais pourquoi donc mettre en face de son nom un portrait de La Fontaine ?! Il est vrai qu’au Ciel la jalousie proverbiale des poètes ne saurait exister, et de l’Olympe les deux compères doivent trouver cette méprise amusante.

    Néanmoins vous pouvez trouver ici le véritable visage de Drelincourt :
    https://www.lesvoixdelapoesie.com/poemes/poetes/laurent-drelincourt

    et en guise de réparation, vous pouvez publier cette prière de La Fontaine, qui n’a pas écrit que des fables, et qui s’est vraisemblablement converti, sur le tard.

    Prière de Jean de La Fontaine

    Roi qui fais tout trembler devant ta majesté.
    Qui sauves les élus par ta seule bonté,
    Seigneur! remets-moi tout, dans ton amour extrême;
    Le larron te priant fut écouté de toi ;
    La prière et l’amour ont un charme suprême :
    Tu m’as fait espérer même grâce pour moi.
    Fais qu’on me place à droite, au nombre des brebis ;
    Sépare-moi des boucs réprouvés et maudits.
    Tu vois mon cœur contrit et mon humble prière;
    Fais-moi persévérer dans ce juste remords :
    Je te laisse le soin de mon heure dernière ;
    Ne m’abandonne pas quand j’irai chez les morts !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et bienvenue ici Théotex !! J’apprécie beaucoup votre commentaire, d’abord pour votre précision sur le portrait. J’ai vite corrigé, je me suis laissé tromper par une confusion qui règne sur le Web… Ensuite pour votre remarque sur La Fontaine, j’ignorais qu’il s’était converti sur le tard (quand on sait ce qu’il a écrit, ce devait être à l’article de la mort :-). J’ai aussi découvert votre page sur Facebook qui va m’intéresser !! En tout cas, je compte sur vous pour signaler d’autres coquilles désormais ;-).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s