Mon jardin

Je vous invite dans mon jardin
Et vous conduis dans ses allées
Pour exhaler tous les parfums
Que je voudrais tant partager.

Ce jardin c’est ma propre vie
Où tant de fleurs s’épanouissent
Car dans mon cœur elles ont fleuri
Pour qu’enfin je me réjouisse.

Par ici un bouquet de joie
Et par là un parterre de paix
Ils sont entourés de la foi
Qui les protège désormais.

Dieu veille sur lui pour l’arroser
De son Esprit comme il l’a dit
Pourquoi devrais-je m’inquiéter ?
C’est le jardin de Jésus-Christ !

Voyez encore ce beau massif !
Aux belles couleurs de ses promesses
Qui sont des baumes curatifs
Lorsque les épreuves me pressent.

Allons ! Parcourons ce jardin !
Pour contempler l’amour de Dieu
En espérant qu’il soit le tien
Où tu vivras des jours heureux.

Lecture : Cantique des Cantiques 4 v 12/14 :
« Tu es un jardin fermé, ma sœur, ma fiancée, une source fermée, une fontaine scellée. Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, avec les fruits les plus excellents,… »

Poème également sur: http://www.poesie-chretienne.com/mon-jardin.html

Avant de connaître Dieu, ma vie ressemblait davantage à une terre en friches, où poussaient d’ici, de là quelques plantes ayant l’apparence du bonheur, mais qui rapidement se desséchaient, en laissant quelques fruits bien souvent amers !
Puis le message de la grâce de Dieu a été semé dans mon cœur, et aussitôt j’ai vu la joie fleurir, puis la paix, et l’assurance que tout était effacé concernant mon passé et que désormais ma vie devenait un jardin, entre les mains du divin jardinier, c’est Jésus-Christ qui le garde et l’embellit par sa Parole et l’arrose par le Saint-Esprit, lui donnant ainsi cette équilibre et son harmonie.
Ce jardin je veux le soigner et le conserver par la foi, pour éviter que les mauvaises herbes d’autrefois reviennent prendre racine et me priver de cette merveilleuse présence du Seigneur.
Chacun doit se poser cette question : « Ma vie est-elle un jardin cultivé par Dieu, ou une terre aride, sans eau, incapable de produire le moindre fruit, le moindre parfum pouvant élever mon âme ? ».
Laissons-le prendre soin de notre cœur, c’est son jardin ! Il n’ensemencera que des bonnes choses, qui rendront notre vie belle et joyeuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s