Défis d'écriture, concours, jeux, Participations

Le Juste

Réponse au défi d’écriture #13, par Alain Rousseau

Le maître regardait reconnaissant la voix
De l’enfant insoumis qui s’était rebellé.
Je n’avais pas bougé, je n’avais pas parlé.
Par grande confusion il me punit, oui, moi.

Un faible mot surgit de ma gorge ulcérée,
Mot qui mit en fureur cet homme intelligent.
L’estrade en ces temps-là avait rang sur le  banc,
Le frêle allait plier, l’injustice gagner.

Thémis, depuis des siècles, as-tu les yeux bandés
Toi qui donnes conseils  à Zeus, le dieu des dieux,
A la droite du trône pour qu’il t’écoute mieux.
Ton glaive pourrait-il un peu mieux décider ?

Pourquoi le Fort peut-il terrasser le Petit,
Pourquoi Richesse a-t-elle un droit sur Pauvreté,
Pourquoi Mensonge a-t-il force sur Vérité,
Pourquoi le genre humain dans la peur se blottit ?

Faudra-t-il donc attendre une explosion du Monde
Pour que la Vanité disparaisse au grand feu ?
Ne peut-on espérer autres temps, autres lieux
Où les âmes en riant danseraient belle ronde ?

Une voix me parvint : « Pourquoi ces rêves fous ?
Car le Juste est venu et toi pour bien Le voir
Abandonne tes droits, fais place à tes devoirs
Et la Paix sera là, Jésus est parmi vous. »

Alain Rousseau

1 réflexion au sujet de “Le Juste”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s