Poésie

Qui roulera la pierre ?

Qui roulera la pierre
Que la mort a scellée ?
Mon âme prisonnière
Ne peut s’en libérer.

Mais qui la fera taire ?
Qu’elle ne puisse s’exprimer !
L’arrêter dans ses guerres
Qui nous font tant pleurer !

Car elle a pris nos mères,
Nos pères, nos bien-aimés !
Nous laissant très amers
Tristes et découragés.

Alors que puis-je faire
Et vers qui me tourner,
Adresser mes prières
Pour être délivré ?

Le Dieu de l’univers
Ô ! Nous a tant aimés
Et livré au calvaire
Son Fils qu’il a donné.

Mais cette grosse pierre
Pouvait-elle arrêter,
La main de notre Père
Qui s’est manifestée ?

Il a roulé la pierre
Et est ressuscité !
La mort n’a su que faire
La vie a triomphé !

Moi je n’ai rien à faire
Jésus a triomphé
De la mort et l’enfer
Pour que je sois sauvé !

Lecture : Marc 16 v 3 :
Elles disaient entre elles : Qui nous roulera la pierre loin de l’entrée du sépulcre ?

Ce poème est aussi sur mon site de poésie:
http://www.poesie-chretienne.com/qui-roulera-la-pierre.html

Cette question que se posaient ces deux femmes, est toujours d’actualité! Qui ne s’est pas interrogé, alors que la mort venait de frapper un être cher ? Depuis les temps anciens, cette pierre semble figée et interdit tout espoir de vie après la mort. Elle garde prisonnière notre âme dans la peur et la tourmente, ne lui laissant aucune perspective heureuse !
Mais la pierre a été roulée, mettant en lumière la résurrection, en annulant le pouvoir de la mort, comme l’écrivait Paul aux Corinthiens : « La mort a été engloutie dans la victoire. O mort où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? » (1 Corinthiens 15 v 54/55).
Puis dans une autre lettre il exhorte les croyants à sceller cette réalité : « Nous ne voulons pas frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui sont décédés, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont décédés » (1 Thessaloniciens 4 v 13/14).
Cette vérité, permet au croyant de traverser différemment la disparition d’un proche, car il a devant lui cette perspective de la vie éternelle et le fondement même du christianisme comme le disait Paul : « Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, pourquoi quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine » (1 Corinthiens 15 v 12/14). Et il ajoutera que si nous vivons seulement pour cette vie présente, nous sommes les plus malheureux des hommes !

LA RÉSURRECTION

La mort, dame austère
A perdu la partie !
Roulez ! Roulez la pierre !
Élevez Jésus-Christ !
Sachez Qu’il a fait taire
Une grande ennemie
Regardez le tombeau !
Rien n’est plus comme avant
En Christ notre Héros !
C’est l’hymne du croyant
Triomphe de Jésus !
Immense est sa victoire
O ! Mort ! Tu es vaincue !
Nous sommes plein d’espoir !

Lecture : Romains 1 v 4/5 et 1 Corinthiens 15 v 55 ::
« …il concerne son Fils, né de la postérité de David selon la chair, déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur ; par lui nous avons la grâce et l’apostolat, pour amener en son nom à l’obéissance de la foi tous les païens, parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus-Christ ».

 « O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? »

Ce poème est aussi sur mon site de poésie:
http://www.poesie-chretienne.com/la-resurrection-207.html

 La résurrection a mis en échec le pouvoir de  «  La dame austère », qu’est la mort. Elle nous permet de libérer nos pensées de ce fardeau, qui venait à chaque perte d’un être cher nous harceler sur la vie qui s’arrête, et mettre le doute quant à la vie après la mort.
Mais Jésus l’a vaincue, et la pierre roulée illustre fort bien, que rien ne pouvait l’arrêter dans son œuvre, qui s’est achevée sur la terre par sa résurrection ; avant de revenir chercher son Église lors de son avènement.
Cette pierre doit toujours être roulée de nos pensées, quand survient un décès, et que le chagrin nous enveloppe. L’apôtre Paul écrivant aux croyants disait : « Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui sont décédés, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance » (1 Thessaloniciens 4 v 13).

La résurrection, nous amène à réaliser cette expérience que chaque individu est appelé à vivre : La nouvelle naissance ! La Bible déclare que nous sommes morts aux yeux de Dieu et qu’il nous faut revenir à la vie : « Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendu à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » (Colossiens 2 v 13). Et ce même apôtre Paul déclarait aux Éphésiens : « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus vivants avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ » (Éphésiens 2 v 4/5).

C’est ce que la Bible appelle « la nouvelle naissance ». Jésus dira à un homme religieux, nommé Nicodème : « Ne t’étonne pas que je t’aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau » (Jean 3 v 7). Cette conversation de Jésus avec cet homme est riche en révélation !

Ainsi pour avoir part à la résurrection des morts et vivre auprès de Dieu pour l’éternité ; il faut vivre « la résurrection » dès maintenant !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s